habillage
Jeff Bezos
© Amazon

Jeff Bezos vise la neutralité carbone en 2040 pour Amazon

Le 20 sept. 2019

Le patron d’Amazon a décidé de passer à la vitesse supérieure. Il entend remplir les engagements climatiques de l’accord de Paris avec 10 ans d’avance.

Jeff Bezos se rêve en champion du développement durable. Le patron d’Amazon a annoncé jeudi 19 septembre lors d’une conférence de presse que son entreprise remplirait avec dix ans d’avance ses engagements climatiques dans le cadre de l’accord de Paris (accord signé suite à la COP21). Il vise des émissions de carbone neutres d’ici à 2040. Un engagement qu’Amazon a baptisé « The Climate Pledge » (engagement climatique).

Amazon « veut montrer la voie »

« Nous ne voulons plus être au milieu du troupeau concernant ces sujets. Nous voulons nous servir de notre influence et de notre taille pour montrer la voie », a déclaré Jeff Bezos.

Le géant du e-commerce compte mettre en place des stratégies de décabornisation : améliorer sa performance énergétique, faire appel aux énergies renouvelables, réduire les matériaux utilisés… Il compte notamment déployer une flotte de 100 000 véhicules de livraison électriques de la start-up Rian en 2030. De quoi économiser 4 millions de tonnes de CO2 par an, estime Amazon. En parallèle 100 millions de dollars seront investis dans des projets de reforestation. 

Jeff Bezos n’a pas toujours été un champion du green

En matière de green, Amazon ne brillait jusqu’alors pas tellement par ses prises d’initiatives. L’entreprise de Seattle rejette 44,4 millions de tonnes d'équivalent CO2 par an, notamment à cause de ses data centers très énergivores. C'est un peu plus de 10% des émissions annuelles totales de la France, selon la plateforme en ligne Climate Watch.

En mai 2019, des salariés d’Amazon demandaient dans une lettre ouverte la validation par les actionnaires de la mise en place d'un rapport public sur les actions concrètes qu'Amazon mène dans la lutte contre le changement climatique. Le conseil d’administration a demandé aux actionnaires de refuser cette proposition. Et Jeff Bezos n’a pas souhaité discuter avec les salariés. Les choses semblent avoir évolué depuis.

D’autres entreprises devraient se joindre au « Climate Pledge », a précisé Jeff Bezos. « Si une entreprise avec autant d'infrastructures physiques que la nôtre – qui livre plus de 10 milliards de colis par an – peut remplir les objectifs de l'accord de Paris 10 ans plus tôt, alors toutes les entreprises peuvent le faire. » Reste à savoir si ces promesses seront bien suivies d’actions.

Tout le monde n’a pas attendu Amazon pour prendre des engagements concernant le climat, mais cet appel de Jeff Bezos reste un signal fort.

ALLER PLUS LOIN

> Les 14 règles pour être un leader selon Jeff Bezos

> Tout le monde investit dans des start-up véganes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.