habillage
premium1
premium1
Un séminaire d'entreprise, où des employés posent des questions

Comment changer les mentalités (et les comportements) de vos employés

Angie Consulting
Le 11 oct. 2018

Non, il ne s'agit pas de leur faire un lavage de cerveaux. Mais pour que les équipes intègrent l'importance des enjeux sociaux, environnementaux et business à leurs comportements, il est intéressant de recourir à certaines techniques. Une tribune de Stanislas Haquet, Directeur associé chez Angie Consulting.

Une question nous est régulièrement posée dans le cadre des missions pour lesquelles nous sommes sollicités : comment changer les mentalités (ensemble des croyances et habitudes d’esprit d’une collectivité) et, ainsi, les comportements ? Comment par exemple faire prendre conscience à des managers de la nécessaire prise en compte de l’environnement, de la sécurité ou de l’éthique dans leurs décisions quotidiennes ? Comment, aussi, convaincre des commerciaux de l’intérêt de penser collectif et de jouer la carte de la cross fertilisation ?

 

Ces questions partent du postulat suivant : la plupart des comportements sont déterminés par l’intention et sont donc sous le contrôle de notre volonté. Le changement de comportement peut être vu comme un processus qui passe par la connaissance, la transformation de la perception et de la croyance, puis par l’intention d’agir*. La communication est un levier « idéal » pour accompagner ce processus. Elle permet d’informer et de convaincre par des arguments rationnels, de modifier la perception et d’inciter à l’action en jouant sur différentes émotions comme la tristesse, la peur, la colère, la joie (…), voire de combiner les deux dimensions en suscitant des émotions… puis en encourageant chacun à les analyser.

Ce n'est pas parce que je sais quelque chose que je le fais

Et pourtant… L’idée qu’il est nécessaire ou suffisant de changer les mentalités pour changer les comportements est contestable, et de plus en plus contestée. Porter à la connaissance, faire évoluer les perceptions et les croyances ne suffisent pas toujours à obtenir ce résultat. Un exemple ? Une étude démontrait il y a quelques années que 92% des Américains étaient conscients de l’importance de toujours se laver les mains après un passage dans les toilettes publiques, mais que 66% seulement le faisaient réellement.

On peut expliquer ce décalage entre croyance, intention et passage à l’acte par différents facteurs : le manque de motivation, les mauvaises habitudes (le comportement n’est pas ancré « physiquement ») ou encore les biais cognitifs qui régissent un grand nombre de nos actions (on peut citer, parmi ceux-ci, l’aversion à la perte ou l’aspiration au statu quo).

 

D’autres stratégies comportementales doivent être envisagées et investies pour transformer les comportements*.

  • La gamification ou comment renforcer la motivation intrinsèque – par la ludification – et extrinsèque – par la récompense – des individus pour passer de l’intention à l’action
  • La ritualisation ou comment faire tester lors de sessions de travail fortement scénarisées ou d’ateliers expérentiels de nouveaux comportements (un jeu de rôle pour renforcer les réflexes sécurité, une prise d’engagement public sur un montant d’apport d’affaires pour la cross fertilization...) pour influencer ensuite, et dans un second temps, le changement de perception.
  • Le nudge ou comment modifier les comportements en influençant les biais cognitifs qui entrent en jeu (l’aversion à la perte ou la propensions naturelle au status quo pour ne prendre que deux exemples courants peuvent être déjouées en modifiant l’énoncé des problèmes ou en proposant par défaut des choix inverses aux habitudes).

 

De nouvelles voies dont la communication interne et RH a tout intérêt à se saisir pour renforcer son efficacité et passer à l’ère de la communication engageante. De nouvelles voies qui demanderont aux communicants d’explorer de nouveaux territoires et de faire un pas de côté en élargissant leurs connaissances et leur champs de compétence vers le change management ou les sciences cognitives.

* voir la théorie de l’action raisonnée de Ajzen et Fishbein


Angie est un bouquet de talents passionnés par la communication corporate et BtoB. Pour en savoir plus : http://www.angie.fr/


Crédit photo : Getty Images

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour