habillage
premium1
premium1
Un caméléon multicolore sur un arbuste
© bayshev via Getty Images

C’est pas parce que tout va changer qu’on ne pourra pas s’adapter

OhYes!
Le 28 févr. 2019

C'est quoi, être les explorateurs de demain ? Dans une tribune, Christian Clot analyse le rôle de l'entreprise dans un monde incertain, où les émotions et l'imaginaire doivent être célébrés.

Une tribune signée Christian Clot, explorateur-chercheur et CEO d'Adaptation, pour OhYes!.

Bon, c’est vrai, l’humanité fait face pour la première fois de manière conjuguée à trois changements majeurs : climatique et environnemental ; technologique ; sociétal et économique. Ensemble, ils forment une redoutable cohorte qui défie nos bases les plus solides. Cela pousse nos systèmes, nos entreprises et celles et ceux qui les composent à se réinventer en permanence. Fatigant si l’on ne s’y prépare pas. On peut faire l’Autruche « Ne regarde pas, ça va passer ! ». Ou agir. Maintenant. D’abord en acceptant la situation. Pleinement. La regarder telle qu’elle est, bien en face, plutôt que telle que nous aimerions qu’elle soit. Voilà, c’est fait. Alors, à nous deux. Devenons les explorateurs de ce monde en mouvement.

L’imaginaire pour créer demain

Nous devons retrouver notre esprit de conquête. Pas celui qui nous fait planter un drapeau sur un sommet fier comme Artaban. Celui qui nous pousse à chercher de nouvelles voies, qui nous donne envie de voir plus loin que nos doutes, vers un chemin qui n’existe pas encore, mais que nous allons défricher. De l’imaginaire alors. Pour se projeter vers cet au-delà, créer un but qui nous donne une raison d’avancer. Le modeler, le penser, le rêver, jusqu’à en faire une évidence qui devient réalité, puis décision, parce qu’il se transforme en action concrète. Pas si simple c’est vrai. Mais nous en avons le moyen : notre cerveau humain. Nul besoin de puce ou d’intelligence artificielle. Nous pouvons d’abord développer pleinement nos propres capacités cognitives, trop souvent incomprises. Il faudrait un livre. Mais nous pouvons déjà faire beaucoup avec deux principes.

=> Être curieux, en s’intéressant à tout, de la peinture à la technologie, des insectes à la physique. Chaque domaine offre une évolution de notre cerveau, une petite brique interne qui se construit.

Plus nous en avons, plus elles sont différentes, plus nous pouvons façonner de nouvelles aptitudes lorsque nous sommes confrontés à l’inconnu. Une diversité salutaire, également capitale au sein d’un groupe. Si nous sommes identiques et que nous pensons de la même manière, comment trouver une solution à un problème insoupçonné jusque là qui nous met en défaut ?

=> Le repos. Pas seulement le sommeil, même s’il est très important. Mais aussi, surtout, le plaisir. Ces moments où nos neurones peuvent lâcher prise, se détendre. C’est un instant privilégié pour fixer les nouvelles connaissances.

Des émotions comme cheffes d’orchestre

Curiosité et repos. C’est l’appel du pied à nos émotions, avec nos sens et ressentis. Chacune est un imaginaire en devenir. Si en plus elle est positive… Parce que, franchement, pour quoi êtes-vous prêt à vous battre ? Pour la destruction, la peur ou les souvenirs passés ? Ou pour ce qui vous émerveille, pour un possible espoir, une idée ou un Être que l’on chérit ? Cette recherche de l’émerveillement nous offre tout simplement de mieux vivre une situation, parce que c’est un plaisir apaisant, qui permet de fixer les nouveaux savoirs que l’on a créés avec l’imaginaire… C’est grâce à cela que nous pouvons nous projeter vers demain. Peut-être l’une de nos armes les plus puissantes.

Avancer… ensemble !

Alors nous pouvons partir. Prendre ce chemin d’un futur possible auquel nous pouvons croire, parce que nous l’avons voulu. Certes, il y aura des doutes. Des peurs. Des peines. C’est difficile, le changement. Cela ne sert à rien de s’en cacher. Au contraire. Chaque peur, si on l’accepte, devient une raison d’apprendre pour la vaincre et nous rend meilleurs ; chaque doute dépassé est une certitude nouvelle que l’on en est capable. Mais surtout, nous ne sommes pas isolés. Collègue, entourage, amis, qui nous encouragent, que nous encourageons. Tout simplement parce qu’au-delà de tout, rien ne s’est jamais accompli seul. Il n’est que la collaboration de nos différentes capacités qui permet de construire la route à suivre vers un imaginaire que nous avons, collectivement, défini. Tant qu’à travailler ensemble, autant le faire en s’entraidant et avec plaisir. Parce que le plaisir permet le repos qui… vous connaissez déjà l’histoire.

C’est tout simplement ça, être les explorateurs de demain… C’est cela que doit être l’entreprise d’aujourd’hui. Un endroit où chaque personne se sent suffisamment en confiance pour apporter son propre imaginaire et son émerveillement au but collectif, tout en aidant les autres à construire le leur.

C’est bien le cas chez vous ?

 

POUR ALLER PLUS LOIN : 

>Neurosciences : Christian Clot explore les milieux extrêmes pour évaluer les capacités du cerveau humain

>Collapsologie : la tendance de l'année fait flipper et c'est une bonne nouvelle

>Découvrez l'exposition la plus glauque du monde : l'art de la fin du monde

>Écosophie : pour parler moins d'écologie mais en faire (beaucoup) plus

>Pollution industrielle : les terribles images en un tour du monde


OhYes ! Be Positive - Communication interne & événementielle
Plus d'informations sur : https://www.ohyesgroup.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.