premium 1
premium 1
une main essaie de sortir de l'eau, un homme se noie
© Ian Espinosa via Unsplash

Trois techniques d’hypnose pour sortir d’une situation stressante

Le 18 janv. 2019

Les idées reçues sur l’hypnose ont la peau dure. On l’associe à la magie ou à la manipulation, ce qui engendre certaines peurs. Le domaine est en réalité très naturel, et permet facilement de se sortir de situations de stress.

L’hypnose de spectacle a le vent en poupe. Des stars comme Messmer ont largement contribué à démocratiser la pratique, mais aussi à y associer un tas de clichés parfois faussés. « Les gens ont parfois peur de l’hypnose : ils pensent que c’est un moyen de les humilier, ou de leur extirper des secrets », expliquait Christophe Cachera, sur la scène des Napoleons 2019 à Val d’Isère. Celui qui est directeur de la communication de la ville d’Arles s’est formé à l’hypnose et lève les idées reçues sur la discipline. « N’imaginez pas qu’un hypnotiseur est une personne aux pouvoirs surnaturels et qu’il peut vous forcer à faire des choses contre votre plein gré. Sous hypnose, vous ne ferez jamais quelque chose que vous vous interdisez. »

Son objectif est de proposer une approche douce de l’hypnose, pour aider les individus à mieux gérer les situations d’anxiété ou de stress. « L’idée, c’est de progresser et de se déconnecter. C’est plus raisonnable – et légal – que la prise de champignons ou de LSD… Mais c’est une vraie exploration de notre conscience. » En définitive, il propose le luxe ultime : « celui de se déconnecter, de se détacher de situations quotidiennes qui provoquent angoisse ou colère. »

Vous avez 5 minutes avant un rendez-vous stressant ? On vous dit quoi faire.

Développer sa vision périphérique

L’exercice est assez simple. Tout d’abord, asseyez-vous en adoptant une posture alerte, mais pas inconfortable. Posez vos mains sur vos cuisses, par exemple. Puis fixez un objet qui se trouve devant vous. Cela peut être n’importe quoi : une chaise, un interrupteur, une plante… Mais doit se trouver sur ou au-dessus de la ligne d’horizon. Concentrez-vous et respirez régulièrement. Concentrez-vous sur les bruits que vous entendez. Les éléments autour de cet objet devraient commencer à se flouter. C’est à ce moment-là que vous allez dézoomer, élargir votre champ de vision. L’exercice est progressif et ne doit pas demander d’effort.

Petit à petit, vous allez sortir de votre champ de vision et imaginer ce qui se trouve derrière vous, jusqu’à avoir une vision globale de la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

« C’est une forme de micro-méditation, précise Christophe Cachera. L’exercice vous offre un moment de tranquillité au milieu du chaos, vous créez une sorte de bulle de calme. »

Bonus : vous pouvez à peu près le faire n’importe où sans avoir l’air d’un fou.

 

La stimulation bilatérale

L’idée de cet exercice est de stimuler les deux hémisphères du cerveau. Si vous vous trouvez dans une situation qui vous angoisse (un rendez-vous qui vous sera désagréable, par exemple), prenez un objet facile à manier. Cela peut être un trousseau de clefs, une petite bouteille d’eau, une balle anti-stress… Puis faites passer cet objet de votre main gauche à votre main droite, en vous assurant que vos mains se rencontrent à mi-chemin. « L’anxiété active des zones particulières du cerveau, analyse Christophe Cachera. Le fait de faire des mouvements alternés, de basculer d’un hémisphère à l’autre, permet de faire circuler l’énergie et faire baisser la pression au lieu de se concentrer sur l’endroit où elle se trouve. »

Ça peut paraître enfantin, « mais ça marche vraiment. »

Bonus : si vous le faites avec un objet assez lourd, ça fait travailler les biceps.

Le tapping

Cette technique repose sur la stimulation des méridiens et date des années 80. La base, c’est que chaque perturbation émotionnelle repose sur une perturbation énergétique. En activant les bons méridiens, il est donc possible de se libérer de situations stressantes, d’envies ou de colères. Christophe Cachera identifie quatre points de pression : le centre du front, le bord extérieur de la tempe, la pommette sous l’œil, et le bord interne de la clavicule. Comme son nom l’indique, le tapping consiste à… tapoter ces différents points, dans cet ordre. La série peut se terminer par un mouvement de relâchement du poing, ou un cri, comme si vous laissiez partir physiquement une émotion négative. Cette technique sert aussi pour celles et ceux qui veulent se débarrasser d'une habitude, comme fumer par exemple.

 Bonus : ça vous permet de travailler votre sens du rythme.

L’hypnose fonctionne sur tout le monde

Sceptique ? Essayez-vous à la pratique.

« L’hypnose fonctionne sur tout le monde, mais pas dans les mêmes conditions, conclut Christophe Cachera. Tout le monde est hypnotisé, plusieurs fois par jour. Les gens ne s’en rendent simplement pas compte. Mais un film qui vous fait pleurer, c’est déjà de l’hypnose : vous savez que ce que vous voyez n’est pas vrai, et pourtant vous le vivez. Ce n’est ni étrange, ni surnaturel. C’est un état de conscience différent, et ça peut vraiment s’appliquer en entreprise. »

Commentaires
  • Bonjour, je viens de lire votre article, très intéressant.
    C'est vrai les gens ont des idées reçues sur l'hypnose.
    Alors qu'aujourd'hui, certains médecins septique utilisent cette méthode.
    Moi-même qui accompagne des gens dans le bien être, je leur conseille l'hypnose, cela leur fait peur à cause de ces idées reçues.
    C'est pour cela que j'ai voulu partager votre article dans mon compte Facebook.
    Merci a vous, de partager ces informations.
    Avec bienveillance, Denaturezen

  • Bonsoir, a la suite d une formation professionnelle j ai subi un énorme stress. Depuis j ai des maux au diaphragme au ventre et cervical. J en peux plus. En plus je suis sous anti depresseur lithium et valium. La mémoire part en sucette . Pouvez vous m aidez svp. Je vous inscrit mes coordonnées. Cordialement. Sophia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.