habillage
premium 1
premium1
Un homme effondré sur son ordinateur portable
© eclipse_images via Getty Images

C’est pas parce qu’on est payés qu’il faut en baver !

OhYes!
Le 23 janv. 2019

L'équation CDI = loyauté a souvent été déclinée. Un bon cadre devait absolument s'échiner au travail ! Mais fatigués d'être gérés selon la théorie de la carotte et du bâton, certains salariés ont commencé à la questionner. Une tribune signée Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel pour OhYes! 

Pendant des années, chaque lundi matin, les open spaces retentissaient de vantardises camouflées en lamentations : alors que les stagiaires rivalisaient sur le peu d’heures de sommeil qu’ils avaient réussi à grappiller entre deux soirées, les cadres à potentiel se désolaient fièrement d’avoir dû passer leur samedi après-midi sur le dossier Tartempion.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, grâce à une gestion élaborée des salariés reposant sur un phénomène complexe alliant psychologie positive et gestion des contraintes, que les grands spécialistes de management nomment avec affection « la carotte et le bâton ».

Nul ne sait quel fut le premier salarié à refuser d’être assimilé à un âne récalcitrant. L’histoire ne dit pas s’il enfila une bouée canard pour chanter « au revoir Président », ou s’il se contenta d’inviter son manager à introduire conjointement ces deux piliers du management dans l’extrémité ouverte de son tube digestif… Mais ce que l’histoire dit, c’est qu’il ouvrit la voie à une nouvelle façon de concevoir le travail en entreprise.

D’où vient ce changement de rapport au travail ?

On entend beaucoup dire que les jeunes sont plus difficiles à motiver au travail, qu’ils ne supportent plus les contraintes, qu’ils veulent « du sens ». Notre expérience en la matière nous permet de moduler cette affirmation. D’une part, nous trouvons qu’il faut être sacrément culotté pour dire d’un jeune start-upper qui travaille 16 h par jour qu’il ne supporte pas les contraintes. D’autre part, cette recherche de sens ne se cantonne pas aux jeunes générations : de plus en plus de quadras et quinquas effectuent de spectaculaires reconversions professionnelles. En effet, las d’occuper ses week-ends à travailler ses dossiers Tartempion, notre cadre modèle emblématique réalise, bien souvent suite à une déconvenue professionnelle, qu’il en bave vraiment et qu’il aspire à autre chose. Il doit alors faire un choix cornélien : continuer à en baver (jusqu’à ce que son corps y mette un terme, c’est le fameux burn out), ou changer son rapport au travail.

Alors, comment motiver et engager les salariés ?

Lors de nos conférences sur l’optimisme, nous demandons toujours aux participants ce qui les motive pour venir travailler chaque jour. Les réponses les plus courantes sont : l’ambiance, les collègues et l’intérêt du travail. Le salaire finit par arriver, bien sûr, mais cela peut mettre du temps.

Certes, si nous travaillons, c’est en grande partie pour gagner l’argent dont nous avons besoin pour vivre… mais si nous en bavons au quotidien dans notre travail, il est clair que nous ne donnerons pas le meilleur de nous-même et que, dès que l’occasion se présentera, nous irons voir ailleurs.

Les entreprises qui misent sur la seule rémunération comme levier de motivation sont à côté de la plaque : non seulement elles ne parviennent pas à fidéliser leurs meilleurs éléments, mais en plus elles ne leur permettent pas de donner le meilleur d’eux-mêmes ! Savez-vous que les équipes les plus performantes sont celles dans lesquelles les interactions positives sont trois fois plus nombreuses que les interactions négatives ? Que les salariés les plus optimistes sont 15% plus productifs que la moyenne et augmentent leurs ventes de 56% ?

Venir travailler avec envie, sérénité et plaisir ne va pas tarder à devenir une norme, puisque source de plus de créativité et de productivité !


Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel, coachs, conférencières et formatrices 

"Insufflez l'optimisme et boostez vos équipes !"

www.delphineluginbuhl.com

www.pennelup.com


OhYes ! Be Positive - Communication interne & événementielle - Plus d'information sur : https://www.ohyesgroup.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.