habillage
Un employé de bureau avec des post-it collés sur les yeux
© Maria Casinos via Getty Images

En France, on reste au bureau sans rien faire pour se faire bien voir

Le 9 oct. 2019

Arriver tôt au bureau et partir tard : c’est le quotidien de nombreuses personnes en France. La culture du présentéisme fait encore des ravages, selon une étude Glassdoor.

Entendu en quittant le bureau à 18h : « Ah, tu prends ton après-midi ? » Cette blague lourdingue a la peau dure en open space. En France, la culture du présentéisme fait peser un lourd sentiment de culpabilité sur les travailleurs et travailleuses, qui s’imposent parfois de rester au bureau… pour rien.

28% des gens gênés d’arriver en dernier au bureau

D’après une nouvelle enquête signée Glassdoor, la plateforme de notation des entreprises, si l’on fait des horaires à rallonge, c’est surtout pour se faire bien voir. Ça commence dès le matin – 28% des personnes interrogées sont gênées d’être les dernières arrivées au bureau – et ça se poursuit en fin de journée – 30% pensent qu’il est mal vu de quitter le bureau avant 18h. Résultat : 26% des travailleurs et travailleuses admettent rester au bureau sans travailler… juste pour se faire bien voir. La conséquence de ce temps « inutile » au bureau ? C’est que 28% des personnes interrogées estiment pouvoir être aussi efficaces en ne travaillant que quatre jours, au lieu de cinq, par semaine.

Le télétravail, c’est toujours pas ça

Même s’il gagne du terrain, le télétravail n’est toujours pas la norme. Le principe selon lequel il faudrait être physiquement au bureau pour être un bon élément est toujours de mise. Certes, la pratique se développe – une étude IFOP réalisée pour Le comptoir de la nouvelle entreprise rapporte que 29% des travailleurs et travailleuses du secteur privé font du télétravail. C’est déjà pas mal… Mais le Ministère du Travail explique que « 61% des Français aspirent au télétravail ». Et ce n’est pas seulement pour rester en pyjama derrière son ordi : 27% des personnes interrogées pensent pouvoir être plus efficaces si elles avaient la liberté de travailler à distance.

La France, championne du présentéisme

Selon Marie Mure-Ravaud, experte de la communauté Glassdoor en France, c’est avant tout un biais culturel. « La culture managériale française valorise le présentéisme beaucoup plus que celle d’autres pays européens. Les horaires à rallonge sont encore de mise en France, où les salariés sont nombreux à tenter de prouver leur motivation en arrivant tôt au bureau, et surtout en partant tard. » Une étude menée par Cadremploi en 2018 abonde en ce sens : 20% des cadres partiraient après 19h.

Un constat qui pourrait être amené à changer, lorsque l’on sait que les millennials ont tendance à réclamer un meilleur équilibre entre vie pro et vie perso que les générations qui les ont précédés.


Méthodologie

Cette enquête a été menée sur le site glassdoor.fr en recueillant les réponses de 766 utilisateurs basés en France à un questionnaire en ligne entre le 1er août 2019 et le 6 septembre 2019.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.