habillage
Marin pris dans la tempete
© Getty Images

Comment faire face à la crise ? Les trois conseils d’un spécialiste du chaos

Le 23 mars 2020

La semaine du 16 mars 2020 a été longue. Pour attaquer celle qui vient, Bruno Marion, auteur et conférencier spécialiste du chaos, nous donne trois conseils.

« Revenez à vos fondamentaux ! »

Le chaos, cela fait des années qu’il en parle. Aujourd’hui, depuis sa maison résiliente ardéchoise, il a le sentiment de le vivre. Auteur du livre Chaos, mode d’emploiSolutions individuelles et collectives, Bruno Marion compare les crises à la navigation en mer. « C’est dans la tempête qu’il est indispensable d’être clair : savoir où on veut aller et avec quel système de valeurs. » À présent que nous quittons notre état de choc, la première chose à faire, individuellement et collectivement, serait de revenir à nos fondamentaux.

  1. Remettre du sens

Quand tout est bousculé, il faut tâcher de redonner du sens. « Dans ces périodes, le roi est nu, insiste Bruno Marion, et les dirigeants qui se sont essentiellement concentrés sur la croissance de leurs marges n’ont qu’une seule chose à faire. Prendre le temps d’imaginer ce que leur entreprise peut proposer en termes de solutions à leurs clients, leurs partenaires, et même au reste de la société. » Il n’est pas de meilleur moment que les temps de crise pour se poser les questions fondamentales. Vous n’êtes pas clair sur ce point ? Bruno Marion se veut rassurant, mais ferme : « Arrêtez tout, immédiatement, et posez-vous sérieusement ces questions. Si vous n’avez pas de réponse aujourd’hui, pas de stress... recommencez demain. »

Une fois votre réponse formulée, il faut également la partager. « Au départ, votre idée peut être ténue, dérisoire, mais pour prendre corps, il faut qu’elle soit formulée ». C’est le moment donc de maintenir le contact, de resserrer les liens d’abord avec vos équipes, puis en élargissant le cercle.

  1. Prendre son souffle

Aucune situation n’est totalement confortable, et chacun doit, dans ces nouvelles modalités, retrouver son souffle. Là encore, les conseils de Bruno Marion reposent sur un solide bon sens. À titre individuel, il faut adopter les habitudes qui nous soutiennent. Et puis à titre collectif, alimenter des moments de partages, de rencontres. « Il peut s’agir pour un manager d’organiser un moment par jour pour réunir son équipe et vérifier que tout le monde va bien. » Car ce sont dans ces interstices qu’émergeront les solutions.

  1. Enfin se poser les bonnes questions

  • Quelle est la vraie nature de cette crise ? Bruno Marion invite ici à moins considérer cette crise comme une crise sanitaire que comme une crise économique, politique et sociale. Il s’agit donc de s’y préparer.
  • Quels sont les pièges ? Dans son cas, Bruno Marion a identifié : la panique, le déni, la colère, la paralysie ou au contraire sur-réagir, se laisser envahir d’informations, écouter en boucle les mêmes infos.
  • Déterminer avec qui on va travailler ? Quels sont les collaborateurs, les partenaires, clients, fournisseurs avec qui je vais pouvoir discuter et créer des solutions innovantes et adaptées ?
  • Demander qui peut aider ? Les bonnes idées peuvent venir de partout, de tout le monde et pas forcément des spécialistes ou des « chefs ». Faire preuve d’une grande humilité dans nos discussions et nos échanges peut permettre de faire émerger des solutions parfois inattendues.

PARCOURS DE BRUNO MARION

Titulaire d’un MBA, il est aussi ingénieur en physique. Il est cofondateur de l’Université Intégrale de Paris, le premier think tank en Europe sur la philosophie intégrale, et membre de la World Future Society. Bruno Marion est l’auteur de plusieurs livres à succès sur les cultures asiatiques.

 

 

Béatrice Sutter - Le 23 mars 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.