50000

Canada : en 2022, 50 000 habitants se chaufferont… au Bitcoin

Dans la ville de North Vancouver, la chaleur générée par le minage de cryptomonnaies est convertie en énergie renouvelable pour de nombreux foyers. Une première mondiale. 

Depuis plusieurs années, le monde des cryptos s’illustre pour son impact écologique désastreux. Extrêmement énergivores, les installations de minage de Bitcoins alimentent le désastre écologique. Du côté de l'entreprise MintGreen, il n’est pas question de paniquer, mais plutôt de transformer le système. Dans la ville canadienne de North Vancouver, la compagnie d’extraction de Bitcoins, également spécialisée dans les énergies renouvelables propres, a décidé de faire de ces émissions de chaleur un atout. Pour cela, l’entreprise a mis en place un système de chauffage domestique émanant des opérations de minage cryptomonétaire. Explications.

50 000 habitants chauffés au Bitcoin d’ici fin 2022

130 TWh. D’après la Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index, voici à quel niveau de dépense énergétique s’élève le minage de Bitcoin chaque année. Un montant équivalent à la consommation d’énergie des Pays-Bas sur une année selon Géo. Face à un constat aussi vertigineux, MintGreen a pris les devants pour transformer ces nouveaux déchets thermiques. Depuis le 14 octobre 2021, un contrat de douze ans avec la compagnie canadienne Lonsdale Energy Corporation (LEC) a été signé, afin de faire entrer l’énergie émanant du minage de bitcoin dans la boucle des réseaux de chauffage et d’eau chaude. Première ville à en tester l’efficacité, la ville de North Vancouver devrait accueillir ces nouvelles installations en cours d’année 2022.

Si l'échelle de ce projet est locale, il pourrait être élargi à l’ensemble du pays. D’après Colin Sullivan, directeur général de MintGreen, un système de chaudière numérique de cet acabit permettrait de sauver près de 96 % des déchets crypto-thermiques, et ainsi éviter la production de 20 000 tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. De quoi donner vie à l’espoir d’une cryptoéconomie plus green, capable de répondre aux urgences du développement durable.

Source : Géo

commentaires

Participer à la conversation

  1. DgCoinCoin dit :

    Doc ça fait 14 ans que bitcoin chauffe les nuages, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.