Femme en train de bronzer sur un yatch

L'école Ambaza : tu seras influenceuse ma fille

© Jonathan Borba - Unsplash

Biberonnée aux vidéos YouTube et aux réseaux sociaux, la Gen Z se rêve dans l'influence. Business oblige, les formations pour devenir reine ou roi des réseaux sociaux sont à la mode. Vous connaissiez l'école d'influenceurs Ambaza ? Nous non plus…

Beauté, nutrition, crypto… Impossible de passer à côté du phénomène des influenceurs. Les grandes marques n'ont d'yeux que pour eux, leurs millions de followers aussi. « De la même manière que l’on a rêvé d’être chanteur avec la radio, ou acteur de cinéma avec la télé, être influenceur est désormais le Graal absolu car ce sont les réseaux sociaux qui dominent de nos jours » , observe Samuel Durand, expert du futur du travail pour le LAB de Welcome. Face à la demande croissante, des formations voient le jour. C'est le cas d'Ambaza, qui se revendique première formation pour devenir influenceur.

Une formation pour devenir influenceur

Dès la page d'accueil, le ton est donné : yacht de rêve, mer azur, villa paradisiaque avec piscine, jeunes gens souriants... et un message clair : « Nous créons des influenceurs à succès. » En ligne de mire : 28 h de formation pour s'assurer 5 000 euros par mois et la captation de 20 000 followers.

Un peu plus bas sur leur site, l'école qui a ouvert ses portes en 2021 dévoile sa mission. Comme « peu d’influenceurs possèdent les compétences nécessaires pour satisfaire les attentes des marques en termes de qualité marketing » , la formation « vise à former des influenceurs professionnels » . Au programme : définir la stratégie de leur compte, développer leur audience, monétiser leur activité... Et pour assurer sa promotion, l'école n'hésite pas à mobiliser les codes bling et climaticides de la profession.

Ambaza, une école qui pose question

La formation laisse dubitatif, la localisation de la société mère à Malte également. De même que la promotion par la CNAM Haute-Normandie dans l'article « Comment se lancer pour devenir influenceur avec Ambaza ?  » ... Et que penser des pages Facebook (0 abonnement) et LinkedIn (15 abonnés) quasiment vides ? Ou encore de la page Instagram introuvable ? Rappelons que l'école promet l'accès à une large communauté... On demande à voir.

Le compte Twitter Defend Intelligence a enquêté plusieurs heures sur l'école. Sa conclusion ? « Des pratiques et de la vente de rêves qui se rapprochent d'un scam, opérées par des personnes pas très transparentes. »

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.