premium1
habillage
La voiture connectée et l'IA, prélude à la voiture autonome
© iStock

Mobilité : 4 nouveaux services permis par l’intelligence artificielle

Le 16 févr. 2021

Le marché de l’automobile se transforme pour devenir un marché des mobilités. Pour cela, l’intelligence artificielle joue un rôle crucial à tous les niveaux.

Nous sommes en 2021 et malgré les prophéties du siècle dernier, nous ne nous déplaçons toujours pas en voiture volante. Pourtant, le secteur de l’automobile est loin de stagner.

Nouvelles sources d’énergies avec la voiture électrique, low tech et nouveaux services avec le véhicule connecté… Tour d’horizon des innovations permises par l’intelligence artificielle dans le secteur automobile. Pour une mobilité connectée et responsable.

1. Un transport multimodal fluide

Demain, il n’y aura plus un interlocuteur pour chaque transport mais un guichet unique, comme le prévoit la loi d’orientation des mobilités. On pourra acheter un seul billet pour prendre différents types de transports : une voiture de location pour se rendre jusqu’à une gare, puis un TGV, et finir son trajet à l’autre bout de la France en louant un vélo ou une trottinette.

« Cette transition vers le marché de la mobilité implique le partage de données », souligne Arnaud Putegnat, Senior Industry Solutions Executive chez Microsoft France. De quoi permettre l’émergence d’une offre MaaS intelligente, notamment en allant vers toujours plus de personnalisation.

« L’IA pourra gérer les interactions entre les différents modes de transports, pour assurer l’expérience utilisateur la plus fluide. Et grâce à sa connaissance du client, elle va pouvoir proposer l’offre de transport la plus adaptée », prédit l’expert. C’est aussi un changement de paradigme pour les acteurs historiques. Ils passent d’un statut de constructeurs à celui de fournisseurs de mobilités.

2. Conduite passée au crible et maintenance prédictive

Demain, la voiture connectée permettra un suivi sur mesure : de sa conduite, de sa consommation, de l’état de sa voiture... Les données collectées en temps réel dans le véhicule et en dehors (météo, trafic, localisation des bornes de recharge…) feront remonter informations et conseils, via l’application constructeur.

« L’IA pourra analyser votre conduite et donner des conseils pour réduire sa consommation. Elle pourra aussi prédire, de façon très précise, à quel moment faire la révision ou changer une pièce », explique Arnaud Putegnat. Signe qui ne trompe pas, tous les constructeurs automobiles truffent leurs véhicules de capteurs.

3. Des services personnalisés pendant le trajet

La voiture connectée permet de pousser de plus en plus de services logiciels vers les voitures. « Lors d’un long trajet, ma voiture pourra me proposer des services liés à l’utilisation du véhicule ou à la géolocalisation. Par exemple, un abonnement à un service de streaming ou un “drive to” vers un service dont j’ai besoin. »

Vers la bonne station de recharge si j’ai une voiture électrique, vers le garage qui a mon modèle de pneu si mon pneu commence à être à plat... Et, dans le futur, vers un restaurant sur une aire d’autoroute, que j’aurai réservé depuis ma voiture.

4. Une recharge intelligente pour la voiture électrique

« Avec la crise du Covid est venue la notion de responsabilité, observe Arnaud Putegnat. Aujourd’hui, on note une tendance très forte en faveur du transport éco-responsable. » Un nouvel écosystème est à bâtir autour de la voiture électrique. Le marché est en plein essor, avec une croissance de 180% en 2020.

Pour les voitures électriques, l’enjeu est la recharge. L’IA pourra planifier une recharge et guider vers la borne la plus proche. « On ne recharge pas sa batterie n’importe quand ! rappelle l’expert. Il y a des moments propices pour la recharger. Cela dépend de plusieurs facteurs : les habitudes de conduite, le niveau de charge, la température extérieure… »

Enfin, l’intelligence artificielle prépare l’arrivée de la voiture autonome. Découvrez comment en lisant la suite de cet article sur Microsoft Experiences Online.

Sandrine Cochard - Le 16 févr. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • beaucoup de truc dans la voiture du futur dont j'ai rien a faire, serais je cantonné a n'avoir que des occasions dans le futur ?

    et tous ces capteurs ça coute cher et ça déconne avec le temps