habillage
présentation d'accessoire de mode sur fond rose
© Akshay singh de Pixabay

Le boom des start-up aux États-Unis ou la shopify-cation de l’économie

Le 14 oct. 2020

Le chômage a amené certains Américains à lancer leur propre business. Les chiffres officiels montrent une hausse inédite - de 82 % - du nombre de demandes de création d’entreprise au troisième trimestre par rapport à l'an dernier.

Conséquence inattendue (à première vue) de la crise sanitaire et économique : la création de nouveaux business est en plein essor aux États-Unis. Au cours du troisième trimestre 2020, les formulaires de demande de création d’entreprise ont progressé de 82% par rapport à la même période l’an dernier. Le Bureau du recensement du Département du commerce a comptabilisé 1,6 million de demandes. Un record.

Nombre de "Business Applications" par trimestre depuis 2006

Le chômage a favorisé cet essor

Les économistes n’expliquent pas encore bien le pourquoi de ce bond entrepreneurial. Deux causes sont toutefois probables, explique The Economist. D’une part de nombreux américains ont perdu leur job (10,7 millions emplois perdus depuis mars) et n’ont pas eu d’autre choix que d’aller chercher des revenus ailleurs en montant leur propre affaire. D’autre part le plan de sauvetage annoncé par le Congrès en mars aurait favorisé ce comportement. Il n’est pas focalisé sur la sauvegarde des emplois existants mais plus sur les revenus individuels, avec notamment l’envoi des stimulus check (chèque de soutien) ou chèque Trump d’une valeur maximale de 1 200 dollars.

Les gens ont donc eu à la fois le besoin (puisque sans emploi) et les moyens (en plus du chèque, certains ont bénéficié d’assurance chômage) de prendre le risque de créer une entreprise, analyse The Economist. Autre piste : les entreprises n’ayant pas pu se créer en mars et avril, au début de la pandémie, ont reporté leur projet. Cette raison n'est toutefois pas suffisante pour expliquer un boom de cet ampleur.

Shopify-cation de l’économie

Par ailleurs, cet essor témoigne d’une tendance de fond accélérée par la crise du Covid : la montée en puissance du travail indépendant et des micro-entreprises, favorisées par l'apparition de plateformes permettant de créer son business en ligne. The Hustles parle d’une Shopify-cation de l’économie. Un néologisme créé à partir de l’interface Shopify, qui permet à tout un chacun de créer son propre e-commerce contre abonnement mensuel et commission à chaque vente. La plateforme canadienne (qui existe aussi en France) est l’un des plus gros gagnants de la pandémie, selon le Wall Street Journal. Le nombre de nouveaux magasins créés via le site a bondi de 71% entre le premier et le deuxième trimestre 2020.

Marine Protais - Le 14 oct. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.