habillage
premium1
premium1
Gorille dans la forêt
© leonardospencer via Getty Images

S’inspirer de la nature et lui renvoyer l’ascenseur : le nouveau mantra du biomimétisme

Le 23 oct. 2019

Au salon Biomim'expo, les experts de l’innovation bio-inspirée ont plaidé pour une vision durable de cette méthode qui connaît un nouveau souffle. Pour que copier la nature ne soit pas seulement dans l’intérêt des humains, mais de l’ensemble du vivant.

Le biomimétisme ou s’inspirer du vivant pour innover est loin d’être une idée nouvelle. Léonard de Vinci s’y intéressait déjà il y a plus de 500 ans. Mais cette méthode connaît un nouveau souffle. Une effervescence bien visible au salon Biomim’expo organisé par NewCorp Conseil mardi 22 octobre à Paris. L’événement réunissait une centaine d’experts de ce sujet et une cinquantaine d’entreprises, dont des poids lourds comme L’Oréal et RTE, venues présenter leurs projets bio-inspirés.

« Tous les grands groupes s’y intéressent », constate le designer Guillian Graves. « Il y a un regain d’intérêt car le biomimétisme permet de concilier les questions écologiques auxquelles sont confrontées les entreprises et leur besoin d’innover », résume-t-il. Pour répondre à cette forte demande, l’école de design industriel ENSCI ouvrira un master entièrement dédié au biomimétisme dirigé par Guillian Graves en janvier 2020.

Le biomimétisme a pris du galon, et il a aussi évolué. « Pendant longtemps, les designers se sont contentés de s’inspirer des formes de la nature pour créer de nouveaux produits », raconte le designer. Les ailes d’avion qui imitent celles des rapaces par exemple. « Aujourd’hui, les spécialistes du biomimétisme s’intéressent aussi à la structure de la matière, au fonctionnement d’un organisme, ou encore aux interactions et comportements intra ou inter espèces. » D'autre part le biomimétisme se veut plus durable. Plusieurs intervenants de Biomim'expo ont défendu l'idée d'un biomimétisme qui ne soit plus simplement utilitariste mais qui aide à préserver la nature. 

Naviguer plus vite et protéger les écosystèmes marins

Certains projets semblent déjà aller dans ce sens. La propulsion nautique de la start-up FinX s’inspire des nageoires pour gagner en performance énergétique et en rapidité, mais son but est aussi d’éviter les remous qui perturbent les écosystèmes marins. M2i Life Sciences développe de son côté une alternative aux insecticides grâce à des phéromones synthétiques. Ceux-ci désorientent les insectes pour les éloigner des cultures, mais ne les tuent pas et ne ciblent qu’une espèce en particulier. Contrairement aux insecticides qui ratissent large.

En Allemagne, AMSilk commercialise de la soie d’araignée artificielle. Les propriétés de cette fibre fortement chargée en protéines sont multiples : ultra-résistance, légèreté, biodégradabilité... Elle pourrait même remplacer le plastique. La prouesse technologique est remarquable mais la méthode laisse toutefois songeur. Pour produire ses 50 tonnes de soie annuelles, AMSilk modifie génétiquement des bactéries. Ces dernières peuvent ainsi produire des protéines de soie en masse dans l'usine allemande de l'entreprise. De quoi laisser entrevoir l’une des potentielles dérives du biomimétisme : imiter la nature peut conduire à une nouvelle forme d’exploitation du vivant (même s’il ne s’agit dans ce cas « que » de micro-organismes). Sur scène, les acteurs du biomimétisme ont en tout cas juré que ce n’était pas la direction qu’ils souhaitaient prendre.

Imiter la nature sans la piller... c'est vraiment possible ?

Dans une tribune intitulée « Pour un biomimétisme au service de la vie ! » publiée à l’occasion du salon, le consultant Emmanuel Delannoy estime que « les acteurs du biomimétisme devraient se concentrer sur ce seul but : mobiliser la connaissance du vivant pour faire émerger des solutions non seulement soutenables, mais aussi régénératrices et créant les conditions d’un futur désirable ». L’enjeu de ce texte co-signé par une vingtaine d'acteurs du secteur est de réfléchir à « une éthique du biomimétisme », commente Emmanuel Delannoy. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.