premium 1
premium1
Des peluches Pokemon
© CHENG FENG CHIANG via GettyImages

Il vaut mieux investir dans les cartes Pokémon que dans le Bitcoin

Le 9 sept. 2019

Oubliez les Bitcoins, c’est dans les cartes Pokémon qu’il faut investir. Tendance nostalgie oblige, les jouets des années 90 ont la cote et sont même en train de devenir de vraies valeurs refuge.

Alors que la technologie va toujours plus vite et nous donne parfois l’impression de vivre dans un épisode de Black Mirrornous sommes plus que jamais attachés à la nostalgie. Pour preuve, sur Netflix, on préfère regarder des épisodes de Friends qu’on connaît par cœur que la dernière production originale de la plateforme. Cette fascination pour le passé est déjà devenue une tendance marketing qui cartonne. Crayola avait par exemple sorti une gamme de maquillage régressive. Et plus récemment, Intermarché a relancé des packagings rétro dans sa dernière campagne.

Des jouets qui valent de l’or

La nostalgie fait du bien au moral mais ça peut aussi rapporter gros. Et pas qu’aux marques. Avec des ventes aux enchères record, les cartes Pokémon sont désormais des investissements plus rentables que l’or. Durant l’été 2019, un paquet de 103 cartes Pokémon rares a été vendu aux enchères à 95 700 euros.

En comparaison, un lingot d’un kilo d’or se vend aujourd’hui à 43 200€. Une carte de jeu pesant entre 1,5 et 2 grammes, le prix au kilo dépasse nettement celui du métal précieux, alors même que le cours de l’or a augmenté de 20% depuis le début de l’année.

Les cartes à jouer des années 90 – outre la franchise Pokémon, les cartes Magic se vendent aussi à prix d’or – ne sont pas seulement des investissements qui rapportent plus que les valeurs standards. Ce sont aussi des investissements moins volatiles. La licence Pokémon ne semble pas s’essouffler et, en 2018, The Pokémon Compagy a connu une augmentation de 35% de son chiffre d’affaires. De son côté, le Bitcoin ne cesse de chuter et est passé sous la barre symbolique des 10 000 euros.

Le Wall Street des jouets

Forcément, dans le monde des start-up, le succès des jouets de collection nourrit des ambitions. La start-up Mythic Market a donc levé 2 millions de dollars pour créer sa bourse de cartes et objets de collection. Avant eux, les communautés de passionnés et d’investisseurs avisés ne les ont pas attendus et avaient déjà investi les réseaux sociaux. Sur Facebook, les groupes de rachat – et d’échange pour les plus généreux – de cartes sont légion.

Mais vus les prix exorbitants de ces jouets vintage – sur eBay, une simple carte peut se monnayer plus de 2 000€ , les market places mettent en place de nouvelles façons d’investir. La start-up Mythic Market proposera donc aux investisseurs d’acheter des parts des objets mis en vente. À défaut de pouvoir en acquérir une, les collectionneurs deviendront donc actionnaires d’une partie d’une carte. Une sorte de Wall Street des cartes à jouer, donc.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Quel article affligeant, comment comparer une alternative réelle aux monnaies actuelles (petit rappel le bitcoin, c'est 200 Milliard de dollars de Market Cap avec des volumes journaliers de 15 a 20 Milliards) et les jouets vintages quelque chose qui n'est pas du tout nouveau, que ce soit les petites voitures de collection ou même les figures Star Wars des années 80. Bref un article sans aucun intérêt et pour info le bitcoin est au-dessus des $10,000

  • wow effectivement article pas terrible et en plus dangereux. Le bitcoin est le layer de base de la prochaine économie et les valeurs seront stockées dans sa blockchain. Un futur remplaçant de l'or bien plus agile et sécurisé, qui ne nécessite pas de tiers de confiance "humain" pour certifier l'authenticité de la chose.