habillage
Une vue de Venise avec le lagion et le palais des Doges
© Givaga par Getty Images

Les bonnes nouvelles du Coronavirus : les canaux de Venise redeviennent clairs

Le 18 mars 2020

Et si le confinement était une très bonne chose pour... la planète ?

Venise sortie des eaux... et débarrassée de sa crasse !

Depuis le 8 mars 2020, les habitants de Venise ont été placés en confinement. Et, bonne nouvelle, en une semaine, les eaux de la cité des Doges ont retrouvé une eau cristalline et transparente. C’est ce qu’a rapporté la Nuova di Venezia e Mestre dans son édition du dimanche 15 mars 2020. Le quotidien régional italien a publié une vidéo montrant les canaux déserts.

« Les canaux de Venise sont extraordinairement et incroyablement propres, immobiles et clairs, car peu de bateaux-bus et de véhicules de service passent, commentait le journaliste. Le résultat, c'est que les canaux sont clairs et propres, avec des eaux calmes en raison du manque de mouvement des vagues. »

Le 18 mars, le même journal publiait une autre vidéo fascinante et hypnotique. Les cloches de San Marco sonnant sur une place ensoleillée et totalement déserte.

Le confinement, c'est bon pour la santé... des non humains aussi

Ailleurs en Italie, on constate le même retour au calme et à la présence d’une faune qui reprend ses droits. Dans les ports de Sardaigne, les ferrys ont laissé la place aux dauphins.

Dans un long post Facebook, un confiné vénitien témoigne de son quotidien. Et cela devrait nous rassurer.

« Je vous écris d’une ville coupée du monde, écrit Blaise Merlin. Nous vivons ici dans une parfaite solitude qui n’est pas le vide. Nous prêtons chaque jour un peu moins attention à ce que nous ne pouvons plus faire car Venise, en ces jours singuliers, nous ramène à l’essentiel. Et de conclure... La nuit tombe sur la Sérénissime. Le silence est absolu. Cela suffit pour l’instant à mon bonheur. »

Du coup sur Twitter, les internautes commencent à se réjouir.

Le hashtag #Venise était en tendance du jour le 18 mars 2020. Et les twittos de se demander si, finalement, ce virus n'aurait pas d'autres choses à nous apprendre que l'évaluation de nos réserves de PQ. 

Béatrice Sutter - Le 18 mars 2020
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.