habillage
premium1
premium1
Une main qui tient un hamburger sur un fond vert
© Impossible Burger

Ces 4 burgers veulent sauver la planète

Le 19 sept. 2019

La FoodTech va-t-elle sauver la planète ? C’est l’ambition de ces quatre start-up qui proposent des alternatives aux burgers carnés.

Pour des questions de santé ou pour des considérations environnementales, nombre de consommateurs cherchent des alternatives à la viande. Mais ils n’ont pas pour autant l’intention de dire adieu à un bon burger. La FoodTech répond présente et les start-up rivalisent d’imagination pour imaginer la viande et le fast-food du futur.

Le Burger aux insectes, le plus inattendu

Le 19 septembre chez FoodChéri, ce n’est pas ravioli, c’est burger aux insectes ! La start-up de la FoodTech s’est penchée sur la question de l’alimentation du futur. Après avoir mis au point les Mardi Veggies, FoodChéri a choisi une autre façon de proposer des alternatives aux repas carnés.

Le burger du futur de FoodChéri

Crédit photo : FoodChéri

D’après la FAO, cette substitution ne choquerait pas 2,5 milliards de personnes qui consomment déjà ces petites bêtes. Dans les pays occidentaux, la consommation d’insectes reste marginale. Vers, asticots et autres grillons restent souvent associés à un sentiment de dégoût. Pas d’inquiétude avec ce burger qui ne contient pas petites bêtes grouillantes mais une simple galette à base de molitor. La rédac’ de L’ADN s’est fait livrer le sien, et on peut vous assurer qu’il ne gigotait pas. Pour l’instant, seulement 400 burgers ont été mis en vente uniquement le 19 septembre.

Impossible Burger, celui qui pourrait nous faire oublier la viande

Le Impossible Burger est probablement la Rolls des burgers végétaux – l’impact sur la planète en moins. La start-up Impossible Foods a réussi le pari de créer un steak haché 100% à base de plantes mais qui ressemble à un bon steak saignant. Son secret c’est l’hème, la molécule qui donne à la viande son goût de viande. La start-up FoodTech a réussi à en recréer à partir de soja.

Pour le moment, ce burger impossible n’est disponible qu’aux États-Unis. Après avoir été cuisiné dans des centaines de restaurants, le steak vient d’obtenir l’agrément de la Food and Drug Administration pour être distribué dans les supermarchés américains.

Beyond Meat, celui qui explose tout

Le grand concurrent de Impossible Burger, c’est lui : le Beyond Meat. Un peu moins saignant que son rival, Beyond Meat peut quand même se targuer d’avoir réalisé la plus belle introduction en bourse de l’année. Lors de sa première journée au Nasdaq, l’action Beyond Meat a grimpé de 163%. Fin août, la fausse viande de la start-up a encore fait un bond. Après un test concluant de nuggets vegan dans le fast-food KFC, l’action Beyond Meat a augmenté de 5%.

Beyond Meat est déjà disponible dans certains restaurants français et il est possible de commander des burgers sur le site de la marque.

Blended Burger, celui qui préfère les compromis

Chez Blended Burger, tout est question de compromis. Ce burger ambitionne lui aussi de sauver la planète, mais petit à petit et sans exclure les amateurs de viandes. Le concept est simple et consiste à mélanger de la viande hachée et des champignons finement ciselés. Résulat : un « vrai » burger avec moins de viande. Et d’après le World Resources Institute, remplacer 30% de chaque burger dévoré aux États-Unis avec des champignons pourrait économiser 10,5 millions de tonnes de CO2 par an. Soit l’équivalent de 2,3 millions de voitures. Et tout ça, sans perturber les papilles des consommateurs.

POUR ALLER PLUS LOIN

> Vous voulez manger sans polluer ? Allez faire un tour dans ces restos zéro déchet

> Les start-up véganes sont le nouvel Eldorado des milliardaires de la tech

Tout le monde investit dans des start-up véganes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.