Une femme qui fait du baseball
© Pixabay viat Pexels

Découvrez le Blaseball, ce sport virtuel, absurde et imaginaire né pendant la pandémie

Le 17 mars 2021

Des équipes qui s’affrontent 24h/24. Des règles qui changent chaque semaine. Quelques joueurs qui disparaissent à n’importe quel moment. Et des fans en délire prêts à tout pour voir gagner leur équipe au nom ridicule. Bienvenue dans le monde absurde du Blaseball.

Créé à l’été 2020, le Blaseball a l’apparence d’une ligue fantasy de baseball. C’est-à-dire un jeu dans lequel les joueurs dirigent des équipes fictives – constituées de joueurs réels – dont les résultats dépendent de ceux du « vrai » sport. C’est, par exemple le cas de MonPetitGazon pour le football. Sauf que, le Blaseball va beaucoup plus loin et fait dans le très absurde.

Le jeu gagnant de la pandémie

Le Blaseball n’a en fait rien à voir avec la Ligue de baseball. Tous les joueurs y sont fictifs et parfois même mi-humains, mi-poulpes. Une saison de Blaseball correspond à une semaine durant laquelle les équipes s’affrontent jour et nuit pendant que les utilisateurs parient sur les résultats. Pas question de sortir sa carte bleue. Ici, on encaisse uniquement de la monnaie virtuelle. Une monnaie qui sert essentiellement à acheter des votes. Car chaque semaine, tous les utilisateurs votent pour décider de la suite du jeu et des nouvelles règles qui seront mises en place. Le but : que les votes favorisent son équipe.

Lancé en pleine pandémie, le jeu qui paraît complètement absurde réunit déjà des milliers d’adeptes. Sur Reddit, le subreddit correspondant  réunit près de 10 000 membres. Mais c’est sur Discord que les vrais blaseballeurs se retrouvent. Ils sont plus de 30 000 à échanger sur le serveur Blaseball et chaque équipe a son propre salon de discussion où les fans mettent au point leur stratégie de vote.

Pourquoi ça fonctionne ?

À première vue, on se demande bien ce qui peut intéresser dans ce jeu complètement fou. Mais en regardant de plus près, le Blaseball a de sérieux atouts. Bon, déjà, il n’y a pas besoin de comprendre les règles du baseball, et ça, c’est un énorme avantage.

L’autre point fort de ce jeu créé par le studio The Game Band est que n’importe qui peut devenir un fan n’importe quand. La temporalité est tellement rapide (déjà 11 saisons jouées en 2020) que l’histoire du « sport » est difficile à tracer. Ce qui n’empêche pas les fans de tenter d'écrire leur version…

Enfin, dans le Blaseball, c'est le fan qui est roi. Grâce aux votes, les utilisateurs décident vraiment et les développeurs adaptent le jeu en fonction. « C’est comme un gâteau. Tous les ingrédients sont sur la table et les fans décident de les utiliser ou non », explique l’un des producteurs Felix Kramar sur IGN. Mais attention, « à la fin, ce n’est pas forcément comestible ».

Créer une communauté à partir de presque rien

Plus qu’un simple jeu absurde, l’expérience du Blaseball en dit long sur le pouvoir des communautés virtuelles. Et surtout, sur la possibilité de former une communauté hypersoudée autour de n’importe quoi, même d’une équipe d’un sport qui n’existe pas.

 
Alice Huot - Le 17 mars 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.