habillage
Une femme qui travaille sur un ordinateur devant un miroir avec des plantes
© cottonbro via Pexels

Avant, on voulait un appart Instagrammable. Maintenant, il faut qu’il soit Zoomable.

Le 30 sept. 2020

Pandémie et démocratisation du télétravail obligent, les visioconférences nous forcent à réaménager et redécorer nos intérieurs.

Depuis le confinement, Zoom et les applis de réunions à distance nous ont déjà fait revoir notre garde-robe. Ou plutôt assumer pleinement le confort du jogging-chaussettes. Mais cette révolution à marche forcée du télétravail influence aussi nos intérieurs. Il faut dire que depuis qu’on fait des réunions dans notre salon, on laisse nos collègues – et parfois nos clients – apercevoir un peu de notre intimité. Résultat : on y fait plus attention.

Le grand ménage de la pandémie

Pour de nombreux salariés, le développement du télétravail est synonyme de réaménagement de l’espace à la maison. Pour celles et ceux qui travaillent dans des boîtes qui ont décidé de passer à 100% en télétravail, c’est même une nécessité. Il y a bien sûr la question du confort mais aussi celle, plus inattendue, de l’esthétique pendant les réunions Zoom.

Jason Toff travaille chez Facebook où on a décidé de rester à distance jusqu’à 2021. Alors dans Fast Company, le directeur du product management raconte de façon extensive et détaillée comment il a transformé son bureau à la maison en l’espace parfait pour faire des Zoom toute la journée. Rien n’est laissé au hasard. Et on le comprend immédiatement lorsque Jason partage une photo de bureau, dont le rangement au cordeau est à faire pâlir d’envie Marie Kondo. Pour Jason, pas question de se filmer avec la caméra médiocre de son ordinateur. Entre autres équipements tech, il a installé un Canon 90D pour se filmer avec une belle image. Mais Jason pousse le vice jusqu’à optimiser l’arrière-plan de son bureau.

Derrière lui, il a installé une télé Samsung – parfaitement centrée – sur laquelle il fait défiler différentes œuvres d’art abstrait au fil de la journée. S’y ajoute un meuble aux dimensions sur-mesure, pour pouvoir avoir un fond parfaitement symétrique. Dessus, des objets soigneusement espacés qui donnent l’impression d’être dans un magasin de déco scandinave. Évidemment, quelques plantes – dont au moins une grasse ! – sont de mise pour compléter l’espace. Sur la gauche, on distingue même les touches d’un piano, témoin de l’esprit créatif de son propriétaire. Quand on vous dit que rien n’est laissé au hasard…

Le salon Zoom-friendly, le nouveau comble de la vanité

Pour ceux qui trouveraient la démarche un peu too much voire vaine, Jason a une réponse tout prête. D’après le cadre de Facebook, avoir un espace présentable sur Zoom a la même fonction qu’une tenue correcte en open-space. C’est une question d’image, et ça compte. D’ailleurs, en plein confinement, on a longuement commenté, critiqué et examiné les arrière-plans de chacun. Mieux que la télé-œuvre d’art de Jason, l’élément incontournable d’un bon arrière-plan est la bibliothèque.

Moderne ou tradi, blindée ou minimaliste, monochrome ou multicolore, la bibliothèque semble être devenue un symbole d’autorité intellectuelle indispensable à toute réunion à distance. En mai dernier, le New York Times qualifiait même les étagères remplies de livres d’accessoires du moment. Après des photos de vacances instagrammables, il nous faut désormais penser à avoir un bureau zoomable. Bienvenue en 2020 !

Alice Huot - Le 30 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.