habillage
Une femme devant son ordinateur
© HbrH via GettyImages

Marre des spams ? Cette application nous en libère et nous fait gagner de l'argent

Le 10 juill. 2020

L'application DoNotPay débarrasse nos boîtes mails des spams et nous fait gagner de l’argent en passant.

Au bureau comme dans notre vie pro, les spams sont devenus un vrai fléau. Ils polluent (un peu) l’environnement. Mais surtout, ils polluent nos boîtes mails de messages non-sollicités, de promos mal ciblées, voire carrément d’arnaques. Et ce n’est pas toujours la faute des marques : que celui ou celle qui ne s’est jamais inscrit à une newsletter pour profiter des -10% de bienvenue, nous envoie le premier spam.

Qu’on soit responsable ou non de ces mails intempestifs, l’application DoNotPay a une solution pour nous en débarrasser. Créée par Joshua Browder en 2015, l’application s’est fait connaître pour son robot-avocat qui contestait les contraventions à notre place. Ça fonctionnait tellement bien qu’en 2018, la chatbot avocat avait permis aux usagers de récupérer 13 millions de dollars. Espérons que ça soit aussi efficace contre les spams.

Ne pas choisir entre tranquillité et vie privée

DoNotPay s’est spécialisé dans la défense 3.0 des consommateurs contre « la bureaucratie et les grosses sociétés ». Pour son fondateur, il n’était donc pas question de demander à ses clients de choisir entre la tranquillité de leur boîte mail et leur vie privée. La plupart des solutions anti-spams existantes imposent aux utilisateurs de donner un accès complet à leur boîte mail. « Ces boîtes sont censées protéger nos mails et notre vie privée. C’est assez ironique qu’elles fassent tout l’inverse, » commente le fondateur de DoNotPay interrogé par Wired. L’anti-spam de DoNotPay fonctionne donc différemment. Il suffit de transférer les messages non-désirés à l’adresse spam@donotpay.com et le robot prend le relai afin d’effectuer les démarches pour se désinscrire.

L’IA de DoNotPay a avant tout une âme d’avocat. Elle ne nous libère donc pas seulement des spams, elle attaque aussi les boîtes qui ne respectent pas les règles. Pour chaque spam signalé, DoNotPay se charge également de vérifier si une action collective est en cours contre l’entreprise concernée. Si c’est le cas, elle propose à l’utilisateur de s’y joindre et de - peut-être - recevoir une compensation financière.

Un abonnement pour se désabonner

Puisque DoNotPay ne se sert pas dans les données des utilisateurs pour les revendre, l’application fonctionne sur un autre modèle économique : l’abonnement. Pour 3$ par mois, les utilisateurs de l’application peuvent avoir accès à tous les services de DoNotPay. En plus de l’outil anti-spam et de la contestation de leurs PV, ils peuvent par exemple se désabonner automatiquement des essais gratuits avant qu’il ne se transforment en engagement.

À l’ère du tout abonnement, il y a donc aussi un abonnement pour se désabonner.

Alice Huot - Le 10 juill. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.