Les oreilles d’elfe, nouvelle chirurgie à la mode chez les jeunes en Chine

Pour amincir le visage, la Gen Z chinoise se fait agrandir les oreilles façon farfadet.

Vous ne rêvez pas. En Chine, les lutins ont la cote chez les enfants nés après 2000. Sur le réseau social Xiaohongshu, de nombreux jeunes vantent les vertus esthétiques de la procédure, comme un remède instantané à leurs complexes. Si l’opération connaît un succès sans précédent, sa réalisation présente des risques.

Plus mince, plus jeune : une obsession frénétique

« Nous avons des clients qui font la queue chaque jour », explique une salariée de la clinique Mylike Medical Cosmetic à Shanghai au South China Morning Post. Yu Wenlin, un spécialiste en otoplastie à Guangzhou, dit opérer jusqu’à six patients par jour. Pour lui, les clients aspirent à retrouver un visage enfantin. Le résultat de l’opération est perturbant, sorte de prolongement exagéré d’une anomalie congénitale. Mais la clientèle afflue, et la demande est impulsive. Sur le Web, les oreilles pointues suscitent l'enthousiasme d'une large communauté. Il faut dire qu'en Chine, les oreilles décollées sont symboles d'une grande intelligence. Quoi qu'il en soit, la mode illustre bien les conséquences de la culture « filtre » sur les réseaux, déformant les codes esthétiques et incitant l'individu à ressembler à son avatar.

© South China Morning Post / Baidu

Une opération risquée sur le long terme

Pour avoir les oreilles pointues, la médecine offre deux chemins. L’un consiste à compléter votre cartilage d’une extension artificielle ou d’une autre partie du corps. L’autre vise à injecter une forme d’acide hyaluronique, sorte « d’éponge moléculaire ». Peu importe la méthode, les risques sont évidents. Infections, asymétries, nécroses…, autant de représailles possibles qui ne refroidissent visiblement pas les adeptes. Et puis, pas de retour en arrière ! Si l’effet de mode s’estompe, les patients sont condamnés à garder leur transformation apparente.

Une nouvelle lubie révélatrice d'une tendance de fond dans le pays : le boom de la chirurgie esthétique. Le taux de croissance annuel du secteur a atteint 28,7% de 2015 à 2019 selon un rapport du cabinet Deloitte publié en janvier 2021, contre 8,2 % au niveau mondial.

Ce site utilise Google Analytics.