Studystream

StudyStream, un Zoom géant où des jeunes se filment en train d'étudier

Il était possible de retrouver l’ambiance studieuse d’une bibliothèque en livestream sur YouTube. Il y a désormais StudyStream, une plateforme vidéo où l’on peut potasser avec des gens du monde entier, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

Il y a quelque chose d’étrange dans le fait de se retrouver sur Zoom avec plusieurs centaines d’inconnus et dans le silence le plus total. C’est pourtant ce que font des milliers d’étudiants sur StudyStream, une nouvelle plateforme vidéo où des jeunes du monde entier se rassemblent pour se motiver à étudier.

Coupez vos micros, ça bosse !

Lancée fin 2020 par trois entrepreneurs londoniens, elle fonctionne à la manière d’une bibliothèque virtuelle. Il faut d’abord choisir une salle (ou plutôt un serveur), s’installer sans faire de bruit (en coupant son micro s’il n’est pas déjà coupé automatiquement), puis se mettre au travail face à la caméra. 

Nous sommes déjà plus de 200 personnes dans la salle que j’ai choisie, mais d’autres peuvent héberger près de 1 000 étudiants à la fois. Thang, Leonie, Dwight, Haru, Vedika, Clarisse… les noms et les visages défilent, si bien qu’on ne peut s’empêcher de passer en revue une partie de ces inconnus, installés dans leur chambre ou sur un coin de table de cuisine. 

À chacun son style, comme dans la vraie vie. Tandis que certains semblent imperturbables, d’autres oublient qu’ils ont leur caméra allumée, baillent aux corneilles ou scrollent sur leur téléphone. Certains prennent des notes à la main, d’autres tapent sur leur clavier. Il y en a qui mangent aussi. Viennent enfin ceux qui cachent leur intimité avec un habillage virtuel ou camouflent leurs traits sous un filtre plus ou moins excentrique. 

Étudier tout en restant zen

Il y a une règle d’or ici : le silence, même si certains trouvent le moyen de communiquer en affichant leur pseudo sur les réseaux sociaux, voire en brandissant des notes manuscrites à l’écran, note le média TechCrunch. Le calme est tel qu’on en vient presque à oublier que l’on est en ligne. Cela fait maintenant plus d’une heure que je suis connectée et un message s’affiche sur ma fenêtre Zoom : « Assurez-vous de vous étirer et de boire de l'eau toutes les 20 minutes. » Je m’exécute avant de me remettre à écrire. 

Mais qui dit travail, dit aussi pause bavardages. Sur Discord, une communauté a été créée pour faciliter la prise de contact et l’échange de conseils entre les membres. En revanche, ici, pas de pause clope. À la place, des séances de méditation de pleine conscience sont organisées trois fois par semaine. De quoi aider les étudiants à prendre soin de leur bien-être mental et à mieux gérer leur productivité, peut-on lire sur la page FAQ de la plateforme.

Le bachotage virtuel, une conséquence de la pandémie

Il faut croire que le concept plaît. S’inscrivant dans le sillage de #StudyWithMe, cette tendance qui consiste à se filmer en train d’étudier en live, la plateforme a déjà accueilli plus de 4 millions d’utilisateurs depuis son lancement, tandis que sa communauté Discord a récemment dépassé les 400 000 abonnés, selon TechCrunch.

Rien d'étonnant à cela car ces vidéos, montrant des étudiants en train de potasser à la bibliothèque ou dans leur chambre, affichent des millions de vues sur YouTube. Elles avaient décroché leur succès pendant le confinement. Avec le retour des cours en présentiel, reste à savoir si StudyStream remportera le même succès sur le long terme – et monétisera le travail à distance des étudiants ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.