bannière 2
bannière 2
premium1
black mirror saison 1 épisode 2

Oui, votre maison intelligente va vous espionner

Le 8 juin 2018

Pendant deux mois, la journaliste américaine Kashmir Hill a vécu dans une maison 100% connectée. Machine à café qui ne comprend rien, lit qui lui rappelle ses mauvaises nuits et vidéos enregistrées à son insu, elle raconte son expérience dans le futur.

En matière de domotique, Kashmir Hill en connaît un rayon. Cette journaliste pour le média américain Gizmodo est spécialiste des nouvelles technologiques et des questions liées au respect de la vie privée. Mais entre parler des objets connectés et vivre avec, il y a un monde. La journaliste s’est donc lancée dans une expérience d’immersion : transformer son appartement californien en maison intelligente.
Brosse à dents connectée, lumières intelligentes, matelas truffé de capteurs… Pour mener à bien son expérimentation, Kashmir Hill a installé pas moins de 18 appareils connectés et 14 applications différentes sur son smartphone. Premier obstacle, son appartement des années 1970 n’est pas équipé de suffisamment de prises électriques. Pendant deux mois, ce sera donc rallonges et multiprises qui décorent son salon, quitte à risquer l’incendie et faire exploser sa consommation énergétique.
Kashmir Hill raconte son expérience dans une maison connectée
Outre les soucis de compatibilité des appareils, la journaliste se heurte à un deuxième problème : cette maison connectée n’est pas si perspicace que ça. « Si la maison intelligente nous fait rêver, c’est parce que l'on pense qu’on va gagner du temps et de l’énergie », rappelle Kashmir Hill. Mais dans l’appartement du futur, la réalité est souvent bien différente. « Il faut reconnaître que l'aspirateur c'est vraiment génial, en revanche hurler sur les enceintes connectées pour faire fonctionner la machine à café, c'était la pire des choses » raconte-t-elle.
Encore plus gênant que devoir s’époumoner pour obtenir la moindre chose, la maison connectée est un espion. Les objets « intelligents » font la sourde oreille quand il s’agit de préparer une tasse de café mais sont tout ouïe lorsqu’il est question de collecter des données. Grâce à un boitier installé pour l’expérience, Kashmir Hill a pu contrôler les données envoyés ou partagées par ses appareils. Et sans grande surprise, elle a découvert que les objets connectés transmettaient en permanence des informations aux entreprises dont ils proviennent. « Quand vous possédez un objet connecté, il n’appartient pas qu’à vous. Vous partagez la garde avec l’entreprise qui l’a fabriqué », témoigne la journaliste.

Après deux mois dans le futur, Kashmir Hill et son mari ont décidé d’arrêter l’expérience et de revenir à une maison moins intelligente, mais plus respectueuse de leur intimité. Alors qu’Alexa, l’assistant vocal d’Amazon vient d’arriver en France, vous êtes prévenus !


Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de 18h39.fr !
18h39, c’est chaque jour un concentré d’idées et d’ingéniosité pour réveiller votre maison.
C’est inspirant, c’est stimulant et c’est dès maintenant !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour