bannière 2
bannière 2
premium1
Elle Woods dans la revanche d'une blonde

RGPD : 1 Français sur 2 prêt à attaquer les marques qui ne le respectent pas

Le 16 mai 2018

A quelques jours de la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), un sondage OpinionWay pour Havas et le cabinet d’avocats Baker McKenzie prend la température des Français.

La production de données double tous les 24 mois et le sujet qui inquiète de plus en plus les Français. L’étude OpinionWay révèle que 7 sondés sur 10 se disent préoccupés par l’utilisation de leurs données par les entreprises.
En Europe, le RGPD entrera en vigueur le 25 mai 2018 et les Français l’attendent de pied ferme. 80% d’entre eux se disent prêts à boycotter les marques et entreprises qui ne le respecteraient pas et porteraient donc atteinte à leur vie privée. Plus d’un sur deux (55%) est pourrait aller jusqu’au tribunal pour attaquer en justice les organisations qui ne se conformerait pas à la réglementation. 57% des sondés affirment faire attention à la sécurité de leurs données personnelles avant de choisir un produit d’une marque ou un fournisseur de service. Tout du moins, s’ils ont accès aux informations ou si le fournisseur de service ne s’est pas déjà rendu indispensable. Malgré le #DeleteFacebook, le scandale Cambridge Analytica n’a pas eu d’impact massif sur l’utilisation du réseau social Facebook.
Sur Internet comme dans la vie, la tranquillité d’esprit et la sécurité ont un coût et les Français sont prêt à mettre le prix. 45% des personnes interrogées préfèrent payer pour une marque qui fait preuve d’éthique en matière de gestion des données personnelles même s’il existe des services gratuits par ailleurs. Les moins de 35 ans sont particulièrement enclin à dépenser plus pour plus de cybersécurité : 54% est d’accord pour payer davantage des entreprises qui respectent leur vie privée.


Méthodologie

Étude OpinionWay réalisée auprès d’un échantillon de 1014 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé en ligne les 25 et 26 avril 2018.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour