Un homme qui crie sur un fond bleu

Une étude montre que sur Internet, les masculinistes sont de plus en plus misogynes et violents

© AaronAmat via GettyImages

Un groupe de chercheurs s'est intéressé aux discours des masculinistes sur Internet. Et ce n'est vraiment pas réjouissant.

On savait déjà qu’Internet nous rendait cons. Hé bien, il contribuerait aussi à rendre les masculinistes encore plus misogynes et violents. Un groupe de chercheurs britanniques et américains s’est intéressé aux évolutions des discours des masculinistes sur Internet. Ils se sont plongés dans la manosphère, cet écosystème de la haine des femmes en ligne. Un monde empreint de violence et de rhétoriques anti-féministes.

Ces hommes qui détestent les femmes

Afin d’étudier les usages et comportements des masculinistes de notre temps, les chercheurs ont dressé une cartographie de la manosphère qu’ils qualifient de « conglomérat de communautés de niches » . Ils distinguent ainsi quatre grands groupes et courants :

Les MRA, pour Men’s Rights Activists

En réaction au mouvement pour les Droits des femmes, les MRA s’intéressent aux problématiques sociales qui touchent les hommes – droit de la famille, éducation des enfants – et aux institutions comme l’école, la santé, l’armée. Ils font pression pour faire changer les lois afin qu’elles respectent ce qu’ils considèrent comme leurs droits en tant qu’hommes.

Les PUA pour Pick-up artists

Le combat des PUA c’est la « féminisation des hommes » par la société actuelle. Ils considèrent que les femmes, et surtout les féministes, ont transformé les hommes en jouets dont elles peuvent disposer. Alors pour répliquer, ils s’attèlent à multiplier les conquêtes. Les moyens proposés par les PUA reposent sur l’objectification et le harcèlement des femmes. L’une de leurs techniques préférées : le negging, c’est-à-dire le fait d’insulter les femmes afin de faire baisser leur estime de soi pour les rendre plus accessibles.

Les MGTOW pour Men going their own way

Convaincus que la société est montée contre les hommes, les MGTOW préconisent de ne pas avoir de relation sérieuse avec les femmes. D’après eux, le système est impossible à changer, les moyens légaux ne sont donc pas envisageables pour faire respecter les droits des hommes spoliés par les femmes.

Les Incels pour Involuntary Celibates

À des années lumières de ceux qui revendiquent un célibat positif, ces célibataires involontaires se sentent rejetés par le sexe opposé. Obsédés par leur apparence, ils expriment souvent le désir de se faire du mal. Entre la haine de soi et l’apitoiement sur son sort, le résultat est toujours la haine des femmes. Groupe le plus extrême de la manosphère, la communauté des Incels prône la violence comme moyen de compenser l’injustice qui leur est faite.

Le tableau de base n’est déjà pas très joli. Mais l’étude montre que c’est de pire en pire.

Plus de masculinistes, plus de violence

Les chercheurs ont étudié l’évolution des forums masculinistes sur les 10 dernières années. Ils ont ainsi pris en compte les messages de sept forums dédiés, 57 subreddits (des mini-forums sur le réseau social Reddit) et de nombreux wikis (des sites collaboratifs sur lesquels renaissent les communautés masculinistes quand elles se font virer des réseaux sociaux classiques). Il y a donc de quoi faire.

Premier enseignement de l’étude : les courants les plus extrêmes ont le vent en poupe alors que les plus « modérés dans leur anti-féminisme » perdent des membres. Les groupes plus anciens comme les MRA ou les PUA s’effacent au profit des plus violents MGTOW et Incels.

Et ce n’est même pas le pire. Non seulement, les groupes les plus extrêmes et violents concentrent l’essentiel de la manosphère mais ils deviennent eux-aussi plus toxiques qu’auparavant. Afin de conduire leur étude, les chercheurs ont utilisé un outil développé par Google appelé Perspective. Grâce au machine learning, Perspective repère des mots-clés et leur importance dans les forums étudiés et établit un score de toxicité. Et l’étude montre que ce score est en hausse parmi les groupes en croissance.

Un phénomène incontrôlable pour les réseaux sociaux

C’est de pire en pire et difficile pour les réseaux sociaux d’endiguer le phénomène. Un article du MIT Techonology Review rappelle que Reddit a fermé le subreddit R/Incels en novembre 2017 mais que quelques jours plus tard, il est revenu sous la forme du subreddit r/braincels (qui a été fermé deux ans plus tard). Le réseau social a également « mis en quarantaine » le r/MGTOW. Les utilisateurs qui s’y intéressent reçoivent un message les avertissant du caractère dangereux du forum et ils doivent confirmer leur adresse mail avant d’y accéder. En revanche, le subreddit r/MGTOW2 et ses 13 800 abonnés vont bien, merci pour eux.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. Davi dit :

    Oui enfin je ne suis pas sûr que des féministes misandres qui se complaisent dans la haine du masculin soient en mesure de faire des leçons de morale aux "masculinistes".

  2. Am dit :

    Et le propos de l'article est confirmé dès le premier commentaire.

  3. Bu dit :

    Ce retour de balancier ne date pas d'hier:
    https://www.aneries-sur-les-femmes.fr

  4. Gerome Goudja dit :

    Un article diffamatoire comme on les aime 🙂
    Pas foutu de citer UN SEUL élément à charge, on est dans le sophisme de bas étage, jusque dans les commentaires où faire remarquer la haine des hommes palpable de l'auteur est une preuve que les hommes sont violents.
    Pourquoi ne pas avoir fait appel à google pour évaluet la toxicité des féministes? Il m'a suffit de montrer deux trois tweets a des amies ex féministes pour leur faire fuir ce camps: appel au meurtre des hommes, appel à la castration des enfants de 10 ans, diffamation en appelant TOUS les hommes des violeurs.
    Vous êtes féministe mais honnête et quelqu'un de bien? Je vous suggère l'expérience suivante: allez dans un groupe MGTOW et appelez au meurtre des femmes, allez ensuite dans un groupe féministe et faites de même avec les hommes.
    J'ai voulu démontrer celà à ma femme, j'appelai au meurtre des hommes en me faisant passer pour une féministe, et elle me répondait que j'étais violent et qu'on a besoin les uns des autres pour vivre. Elle a été bannie et moi encensé par une vingtaine de membres.
    Expérience aussi distrayante que terrifiante. La violence ne vient pas des hommes.

  5. Ay Pepito dit :

    "Il contribuerait aussi à rendre les masculinistes encore plus misogynes et violents" "la manosphère, cet écosystème de la haine des femmes en ligne."" Un monde empreint de violence"
    Les masculinistes (les,donc tous) sont donc misogynes ,violent et haineux.
    Du coup,je m’interroge de l’intérêt de tout un article alors qu'un simple premier paragraphe d'introduction pose les bases de ce qui sera le non débat qui s'en suivra.
    Enfin bon,cet article a au moins le mérite de démontrer à ceux qui en doutaient encore que l'intolérance et le mépris n'ont pas de sexe et que la haine et la violence n'ont pas de camp.
    Merci

  6. leplusbeau dit :

    J'adore la justice divine !! Vive tous les groupes masculiniste, MGTOW est mon préféré 🙂

  7. nicolas dit :

    Je n'ai rien contre les mouvements masculinistes, féministes tant que cela se passe dans la sphère de la réunion privée. A ce que je sache on n'interdit pas les "réunions" virtuelles ou réelles de mouvements qui dérivent en fanatisme (il n'y a qu'à regarder le résultat dans les actualités) . Je trouve absurde qu'on n'hésite pas à fermer des forums masculins qui s'apparentent à de la réunion privé virtuelle qui ne dérangent personne. Cependant : les réunions de féministes qui ensuite vont défiler nues dans la rue appeler au meurtre ça ensemble heurter personne, les réunions de mouvements racistes et xénophobes ou antisémites ce n'est pas interdit, les réunions d'extrémistes religieux ce n'est pas interdit, les réunion syndicalistes qui appellent à la grève et au blocage au mépris de la sécurité et de la continuité de service, ce n'est pas interdit ! Bravo ! Sans compter que l'article se contredit : il cite le mouvement MGTOW comme un mouvement qui ne fait rien de répréhensible comparé aux autres et qui ne revendique rien, et quelques lignes plus loin il le décrit comme dangereux : donc dangereux de ne pas avoir de relations sérieuses avec les femmes : donc en poussant la réflexion l'article valide sans le vouloir les théories MGTOW en le critiquant ! Je ne parlerais pas la superficialité de l'article qui n'explique pas les raisons des fermetures, le fonctionnement de l'algorithme de deep Learning, de plus aucune source (les gens ne sont pas des sources fiables) ou développement d'arguments n'étaye le propos.

  8. nicolas dit :

    Et dans mon commentaire précédent j'oubliais le plus important, l'auteur ne traite pas de la liberté d'expression dans la sphère de la réunion privée que constitue un forum de discussion sur internet.

  9. flo dit :

    Ces groupes qui trouvent normal d'insulter, rabaisser, discréditer, stigmatiser les hommes - et en parallèle de considérer comme absolument scandaleux, misogyne, sexiste, les hommes qui ne disent et font pas autant de mal que ces mêmes femmes.
    Bref l'hôpital qui se fout de la charité au plus haut niveau.
    Alice Huot, non contente de soutenir tous les groupes pseudo-féministes qui sont surtout anti-hommes,
    se mets ici à attaquer les groupes qui dénoncent ces pseudo-féministes haineuses.
    Alice Huot, dans la même logique pourrait "dénoncer" les organisations de droits de l'homme, "dénoncer" les vrais associations d'aide à l'être humain, elle ira surement "dénoncer" les associations anti-racistes leur reprochant d'être violentes et haineuses, elle va surement "dénoncer" les associations de lutte contre l'homosexualité en inventant je ne sais quelle raison.
    Donc oui, Alice Huot, une femme a le droit d'insulter un homme, le rabaisser, lui enlever ses enfants, le frapper,
    et un home a juste le droit de fermer sa gueule, merci Alice.

  10. LamLam dit :

    article par "Alice Huot " 🙂 ça en dit long...
    Donc le féminisme passe, c'est un mouvement saint et légitime, mais le masculinisme se traduit par la violence et la haine des femmes ? LOL !! pathétique, journal de merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.