habillage
premium1
premium1
vieille homme déçu

Seniors, personnes défavorisées ... Qui sont les laissés-pour-compte du numérique ?

Le 28 sept. 2018

Commander un Uber sur son smartphone, parler à un ami à l’autre bout du monde via Messenger ou simplement prendre rendez-vous chez le médecin en ligne : les nouvelles technologies ont complètement bousculé nos façons de vivre. Sauf, pour les personnes en situation d’exclusion numérique. 

A l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, une étude CSA Research pour les Petits Frères des Pauvres s’intéresse aux laissés-pour-compte de la technologie. Par désintérêt ou par ignorance, 27% des plus de 60 ans n’utilisent jamais Internet. Soit plus de 4 millions de personnes en France. Un chiffre qui ne fait qu’augmenter avec l’âge : 40% des 75-79 ans et passé 85 ans, près de 3 Français sur 5 ne vont jamais sur le Web.

Internet, ça peut être un truc de vieux mais pas un truc de pauvre

Parmi ceux qui utilisent Internet, 83% utilisent Internet au moins une fois par jour. Soit 60% des plus de 60 ans. En comparaison, 76% de l’ensemble des Français. Côté équipement, 79% disposent d’une connexion internet à leur domicile. Pour se connecter, le moyen privilégié est l’ordinateur fixe ou portable. Près de ¾ des plus de 60 ans en possèdent un. En revanche, 56% surfent sur leur smartphone. Sans grande surprise, constate des disparités importantes selon les tranches âges. 90% des 60-64 ans - souvent des actifs - ont une connexion internet contre seulement 1 Français sur 2 âgé de plus de 85 ans.

Plus on est âgé, moins on est susceptible de faire des selfies avec des filtres Snapchat, rien d’étonnant. Mais encore plus que l’âge, l’utilisation des smartphones et autres ordinateurs est surtout conditionné par le niveau de vie. Les foyers disposant d’un revenu mensuel supérieur à 3000€ sont équipés à plus de 97% d’une connexion internet et plus de 90% d’un ordinateur. Du côté des foyers les plus modestes, on tombe à 57% de connexion internet à domicile pour les revenus compris en 750€ et 999€. Les foyers qui ne disposent que de 750€ par mois – soit 409€ de moins que le prix du dernier iPhone- ne sont que 15% à disposer d’un smartphone.

Une exclusion sociale et administrative

La première utilisation d’Internet, c’est de garder le contact avec la famille et les proches. C’est le cas pour 61% des sondés. Pour 38% des plus de 80 ans, c’est même le premier motif d’utilisation. Une façon de conserver des liens sociaux pour cette population souvent isolée. Près d’une personne interrogée sur deux indique avoir des contacts en ligne avec des membres de leur famille au moins une fois par semaine.

En ligne ou dans la réalité, nos usages numériques sont souvent au centre des conversations. Quand on n’a pas de compte Twitter et qu’on vient juste de découvrir comment poster une photo sur Facebook, on peut rapidement se sentir dépassé. C’est le cas d’un quart des plus de 60 ans. Ils déclarent s’être déjà sentis exclus de certaines discussions par manque de maîtrise des réseaux sociaux. Pour se sentir plus à l’aise, ils estiment que c’est aux collectivités locales et à l’Etat d’agir. Attachés aux services de proximité, un tiers d’entre eux pensent que La Poste pourrait se charger de formations aux outils numériques. Près de 3 Français de plus de 60 ans sur 10 pensent qu'il s'agit-là du devoir des grandes entreprises du numérique. Mark, si tu nous lis ….

Quel(s) acteur(s) devrai(en)t prendre en charge les formations pour lutter contre l’exclusion numérique ?

infographie CSA

Passer à côté des vidéos de chats et des derniers mèmes, c’est dommage mais ce n’est pas vital. En revanche, ne pas pouvoir effectuer ses démarches administratives en ligne est beaucoup plus important. Et c’est bien le problème de l’exclusion numérique. D’après l’étude, 30% des Français ont déjà renoncé à réaliser une démarcher administrative en ligne. La raison : soit c’était trop compliqué, soit ils n’avaient tout simplement pas pas accès à internet. Parmi eux, 30% ont renoncé à déclarer ou payer leurs impôts en ligne. Pire, 31% ont renoncés à faire des démarches liées aux aides sociales.

Morale de l’histoire : pour lutter contre les inégalités sociales, on ferait bien de lutter aussi contre les inégalités numériques.


Méthodologie

Sondage auprès d’un échantillon national représentatif de la population française métropolitaine de 1 503 personnes âgées de 60 ans et plus constitué selon la méthode des quotas. Questionnaire administré par téléphone du 17 avril 2018 au 30 avril 2018.

Crédit photo : Getty Images

Commentaires
  • Incompréhensible cet article :
    "Parmi ceux qui utilisent Internet, 83% utilisent Internet au moins une fois par jour. Soit 60% des plus de 60 ans. En comparaison, 76% de l’ensemble des Français."
    "La première utilisation d’Internet, c’est de garder le contact avec la famille et les proches. C’est le cas pour 61% des sondés. Pour 38% des plus de 80 ans, c’est même le premier motif d’utilisation. "

    Possible d'avoir une clarification ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.