premium 1
premium 1 mobile
Bitcoin

Quel est l'impact des cryptomonnaies sur le marché de l'emploi ?

Le 1 mars 2018

En 2017, le cours du bitcoin a été multiplié par 15. Dans le même temps, les offres d’emploi pour le secteur ont triplé. La plateforme emploi Joblift a étudié l’impact du boom des cryptomonnaies sur le marché du travail français.

Les monnaies numériques et leur utilisation grimpent de manière exponentielle. Une tendance qui se ressent sur le marché du travail français : selon une étude publiée par Joblift, les offres liées aux cryptomonnaies ont été multipliées par trois en 2017 !

Cependant, les compétences ne suivent pas : sur les 654 publiées, peu ont été pourvues. Par ailleurs, les annonces restent en moyenne en ligne 46 jours (contre 33 jours en moyenne pour les offres d'emplois des autres secteurs). D'après Mathilde Brygier, Content Manager chez Joblift : « Il est probable que les entreprises privilégient les formations en interne, c'est souvent le cas avec les technologies émergentes. C'était déjà vrai pour la blockchain... les technologies évoluent plus vite que le marché du travail. » Cela signifie que pour une partie des nouveaux emplois, les offres ne sont même pas publiées publiquement !

infographie cryptomonnaies

Pour quel type d'emploi ?

32 %
En majorité, les entreprises sont à la recherche de développeurs (32%).
Les consultants en cryptomonnaies représentent le second profil le plus demandé en France (22%). Les analystes sécurité, bien que sur le podium des postes à pourvoir, sont assez loin (5%).

Une bonne moitié des employeurs privilégient des professionnels possédant de bonnes connaissances de l’ensemble des nouvelles monnaies. Pour les autres, ils cherchent en majorité des experts bitcoin à 47% (+48% par rapport à 2017). Viennent ensuite les spécialistes de l’Ethereum avec 29% (+70%) et Ripple avec un petit 1% ; pourtant, cette monnaie a connu une hausse de 500% sur les 24 derniers mois.

Joblift a également analysé les différentes régions et leurs promesses en termes d’emploi ; sans surprise, c’est l’Île-de-France qui concentre le plus grand nombre de postes (41%) devant la Bretagne (21%) et la région Auvergne-Rhône-Alpes (7%).

Au niveau européen, c’est le Royaume-Uni qui exploite le mieux les cryptomonnaies avec 2 015 offres publiées depuis janvier 2017 contre 442 en France, et 310 en Allemagne. Reste à voir où en seront ces chiffres lorsque le Brexit sera effectif, selon Mathilde Brygier : « les emplois de la finance risquent de voyager en France et le marché pourrait se rééquilibrer. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.