economie-circulaire-entreprises-emballageHOME

L’économie circulaire : et si on accélérait la transition écologique des entreprises ?

Avec CITEO

Réconcilier performance économique, environnementale et sociale reste plus que jamais une nécessité pour les entreprises. Alors que la loi Climat et résilience est toujours en discussion, certaines organisations redoublent d'inventivité pour faire de l'économie circulaire la norme.

Recyclage, valorisation des déchets, écoconception, économie de la fonctionnalité, pour espérer toucher du doigt l’exemplarité en matière d’économie circulaire, la liste peut être longue pour les entreprises qui se lancent dans la transition écologique. Pourtant, il est l’heure de s’y mettre !  

C’est cette année que le décret relatif aux objectifs de réduction, de réemploi et de réutilisation, et de recyclage des emballages en plastique à usage unique pour la période 2021-2025 entre en vigueur. En parallèle, l’Assemblée Nationale a achevé le 17 avril dernier l’examen du projet de loi Climat et résilience. Il n’a jamais été aussi essentiel pour les entreprises de s’engager vers une production plus durable, la réduction, l’écoconception le réemploi ou le recyclage des déchets. La loi antigaspillage et économie circulaire prévoit d’ailleurs de tendre vers 100% de plastique recyclé d’ici 2025. 

Passer d’un concept théorique à l’action, une nécessité pour les entreprises

Gains de compétitivité, développement de nouveaux marchés, performance globale, adaptabilité ou résilience, les avantages de l’économie circulaire sont nombreux pour les entreprises, rappelle l’Institut National de l’Économie Circulaire (INEC)

Selon le dernier rapport de l’Association française des entreprises privées (AFEP) qui suit et recense les nouveaux engagements en 2020 de ses entreprises membres en faveur de l’économie circulaire, 38 entreprises sur 111 s’étaient lancées dans cette transition écologique. Bien que le nombre de participants progresse chaque année depuis la création de l’étude en 2017, moins de la moitié des entreprises membres passent à l’action. 

Évidemment, il ne s’agit pas ici des pure players de l’économie circulaire qui ont placé ce modèle économique au cœur même de leur fonctionnement. Mais l’enjeu est de rallier les autres entreprises, de les inciter à se transformer et à proposer une offre qui intégrera l’économie circulaire. D’ailleurs, côté consommateur, la prise de conscience est là également, puisque 81% d’entre eux prévoient d’acheter des produits plus responsables dans les 5 ans, selon l’INEC. 

De Pernod Ricard à Yves Rocher : les bons élèves montrent la voie

Sur les 111 entreprises membres de l’AFEP, 38 seulement ont pris des engagements en faveur de l’économie circulaire. Mais l’étude de l’Association française des entreprises privées est la preuve que certaines d’entre elles sont prêtes à tenir leurs engagements écologiques. « 23 % des engagements pris entre 2017, 2018 et 2019 ont été menés à terme et 96 % d’entre eux ont atteint les objectifs qu’ils s’étaient fixés » , précise en préambule de l’étude Laurent Burelle, président de l’AFEP. 

Parmi les 148 engagements pris par les entreprises, la grande majorité sont en lien avec le recyclage (59%) ou la consommation responsable (55%) et les catégories les moins représentées concernent l’allongement de la durée d’usage (26%) ou l’économie de la fonctionnalité (19%). Mais dans les faits, à quoi ressemblent ces engagements ?

Le groupe Pernod Ricard a pour objectif d’atteindre « 100% d’emballages recyclables, réutilisables, compostables ou biosourcés d’ici 2025.» Pour cela, l’ensemble des emballages du groupe ont été passés en revue en 2017 afin d’identifier ceux qui ne peuvent être recyclés selon les critères établis par l’entreprise à mission en charge de la reduction de l’impact enviornnemental des emballages ménagers et papiers, Citeo. 

D’autres entreprises sont passées à l’action depuis bien longtemps. C’est le cas notamment de l’entreprise française de cosmétique Yves Rocher qui a supprimé dès 2006 les sacs plastiques et a commercialisé à partir de 2009 ses premiers flacons avec 25% de PET (polyéthylène téréphtalate), un plastique dont le recyclage est efficace et peu coûteux. Onze années plus tard, en 2020, 100% des flacons sortant des usines de la marque sont fabriqués en PET. Conséquence très concrète : l’entreprise affirme économiser 2700 tonnes de plastique vierge et privilégie désormais des pots en verre. 

Circular Challenge Citeo : un accélérateur unique en France pour accompagner les entreprises vers l’économie circulaire 

Comment se mettre en mouvement et inciter les entreprises à sauter le pas ? Le plan de relance 2020 prévoit d’abonder le fond “Économie circulaire” de l’Agence de la Transition écologique (ADEME) à hauteur de 500 millions d’euros, qui accompagnera les entreprises dans leur transition circulaire. Mais cela sera-t-il suffisant pour que les entreprises linéaires se transforment ?

Du jeudi 27 au samedi 29 mai 2021, l’exposition universelle des solutions pour la planète ChangeNow, est de retour au format digital. Au total, ce sont plus de 1000 solutions qui vont être présentés au public pendant trois jours. Parmi elles, celles accompagnées par Citeo qui développe depuis 5 ans, un programme d’innovation appelé Circular Challenge Citeo, le premier accélérateur à impact entièrement dédié à l’économie circulaire des emballages ménagers et des papiers. Le concept ? « Proposer à ses clients et entreprises partenaires dès 2022 des solutions d’anticipation, de co-conception, d’accompagnement technique et juridique, d’investissement et de mise à l’épreuve des innovations in situ sur les chaînes de production et dans les territoires » , précise un communiqué. 

Circular Challenge Citeo se présente comme un modèle hybride entre un incubateur à impact et une plateforme de crowdsourcing qui rassemble 1650 start-ups de l’économie circulaire issues de 89 pays. « L’accélérateur Circular challenge, est un des éléments clefs de concrétisation opérationnelle de notre engagement en tant qu’entreprise à mission pour accompagner les acteurs économiques à réconcilier performance économique et impact environnemental » souligne Jean Hornain, Directeur général de Citeo.

Pour candidater et faire partie de la première promotion de cet accélérateur, rendez-vous sur le site Circular Challenge Citeo jusqu’au 11 juin. À la clé, un accompagnement d’une année pour accélérer votre projet en faveur de la transition vers une économie circulaire. 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.