publicité au théâtre

Diffuser de la publicité au théâtre : mode d’emploi

Le 7 mars 2018

À l’Apollo Théâtre, ODW Régie faisait la démonstration de ses premiers spots publicitaires et bandes annonces dédiés aux salles de spectacle. À quels publics et annonceurs l’offre s’adresse-t-elle ?

Pour ODW Régie, le grand lancement a eu lieu le 5 mars 2018. Dans une poignée de théâtres parisiens (privés et publics) comme la Comédie Saint-Martin, le Palais des Glaces et l’Apollo Théâtre, les premières bandes annonces et campagnes publicitaires sont diffusées avant chaque représentation. Au programme, deux minutes de publicité traditionnelle sous la forme de 4 spots et deux minutes de teasing pour les spectacles du moment joués au sein de chaque théâtre.
À une époque où la baisse des subventions touche de nombreux acteurs culturels, les deux fondateurs d’ODW Régie, Alexandre Vernier et Andréas Georgiou, parlent de devenir le nouveau « poumon économique » de la sphère théâtrale. Pour Philippe Delmas, directeur de l’Apollo à Paris, faire entrer des marques et des bandes annonces au théâtre n’a rien de menaçant pour le secteur, bien au contraire, c’est une façon de faire vivre ses spectacles de façon plus transversale et de conférer plus de visibilité à ses artistes, « ce qui est loin d’être négligeable lorsqu’on ne bénéficie pas de subventions, et d’autant plus quand on sort d’une période d’attentats », souligne-t-il plus loin. Un avis que tous les théâtres français sont loin de partager, craignant, entre autres que la pub ne dénature l'expérience théâtrale.

Concrètement, comment ça marche ?

Installé et mis à disposition des théâtres, le dispositif d’ODW comporte un écran géant commandé à distance et adaptable à la taille de chaque scène, un vidéoprojecteur laser et un boîtier de contrôle mis à disposition du régisseur pilotant l’ensemble. À chaque représentation, il peut lui-même adapter la diffusion des séquences en fonction de la programmation et ainsi éviter de passer la bande annonce du spectacle qui est en train de se jouer par exemple. L’objectif ? Polluer le moins possible l’expérience du spectateur. Lorsque tout le monde est installé, les lumières s’éteignent, l’écran se déroule et le boîtier actionne la séquence choisie. Automatiquement, la salle fait silence. 4 minutes et quelques dizaines de secondes plus tard, le spectacle peut enfin commencer.

Quel public pourrai-je toucher en tant que marque ?

Ciblant un public « haut de gamme » et « éduqué », le dispositif s'adresse plus particulièrement à la catégorie des CSP+. Généralement urbaines (58% des spectateurs de théâtre français résident dans une ville de plus de 100 000 habitants selon les chiffres d’ODW) et possédant un niveau d’études élevé (50% du public dispose d’un niveau d’études au moins équivalent au BAC), « les populations fréquentant le théâtre ont l’avantage d’être une cible très qualifiée », expliquent les deux fondateurs.

Puis-je diffuser mes publicités si je ne suis pas un acteur culturel ?

La réponse est oui, à condition que vous soyez une marque premium et nationale. Ici, il ne sera pas question de faire la promotion du boulanger du coin comme beaucoup de salles de cinéma locales le font mais de proposer des formats publicitaires de haute qualité en phase avec l’étiquette « prestige » que l’on accorde au théâtre. Si vous remplissez ces critères, les modalités restantes de l’offre semblent relativement souples.

Avec déjà 16 salles opérationnelles à Paris, l’offre devrait s’étendre au reste du pays au mois de mai, notamment à Roubaix, La Rochelle, Avignon, Marseille et Toulouse. Fin 2018, les deux fondateurs espèrent pouvoir équiper une soixantaine de salles dans toute la France.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.