japan

Au Japon, les jeunes couples seront payés pour vivre avec des seniors

© Masaaki Komori on Unsplash

Face au vieillissement de la population de ses résidences, la ville japonaise de Chiba propose de rémunérer les jeunes couples pour s’y installer.

La question du vieillissement ? Le Japon la connaît bien. Premier au classement des pays avec la meilleure espérance de vie (82,12 ans), l’archipel nippon connaît de fait le taux de vieillissement le plus important, avec plus de 26 % de la population âgée de plus de 65 ans en 2014. Les retombées économiques et sociales de ce constat s’avèrent particulièrement préoccupantes pour le pays. Pour y remédier, certaines villes emploient les grands moyens. À l'Est de Tokyo, la ville de Chiba invite les jeunes couples japonais à repeupler la zone et à s’installer dans des résidences principalement habitées par des seniors. Et pour motiver leur démarche, on leur offre 300 000 yens (2 319 dollars).

L’exode rural des jeunes japonais crée des villes fantômes

Au Japon, les  « Danchi » n’ont plus la cote. Construits dans les années 50 dans de nombreuses villes japonaises, ces grands complexes résidentiels ont été conçus dans le but d’abriter des dizaines de foyers sur plusieurs étages, dans un Japon post guerre mondiale. Mais en 2022, les résidences de ce type basées loin des grandes villes sont désertées par les jeunes japonais, appelés par les opportunités professionnelles des métropoles. Résultat ? La population persistante de ces résidences de banlieue vieillit considérablement, laissant même des préfectures pas si éloignées des grandes villes sans grand dynamisme. 

Pour en savoir plus sur les Danchi, un court reportage sur le fond et la forme de ces résidences © kunokumo

C’est ce qu'il s’est passé dans la ville de Chiba. Trop longtemps surnommée « Ville Fantôme » pour toutes ces raisons, la ville a récemment mis un point d’honneur à ne pas se laisser abattre. Pour changer la donne, les autorités locales proposeront dès le mois prochain une rémunération forfaitaire pour tout jeune couple volontaire pour redynamiser les provinces par leur présence. Au-delà de l’argent, les autorités locales vantent la qualité de vie de ces bâtiments, proches des écoles, pourvus de commerces de proximité, et à une heure seulement de Tokyo. Bref, tout est bon pour convaincre les jeunes actifs.

Il faut dire qu’il y a un peu urgence. Sans jeunesse, les villes comme Chiba manquent d’effectif dans de nombreux secteurs professionnels, et peinent à remplir les espaces laissés par les habitants qui ont déserté les lieux. En règle générale, ce vieillissement de la population en province provoque de fortes inquiétudes économiques et pousse les villes à trouver de quoi se rendre attractives, jusqu’à proposer de l’argent pour revenir, donc. Aujourd’hui, l’urgence est telle que le pays a annoncé un abaissement de la majorité de 20 à 18 ans, afin de créer 2 millions de « nouveaux jeunes adultes » du jour au lendemain et, potentiellement, gagner en main-d’œuvre du jour au lendemain. Une solution à court terme qui, au fond, ne devrait pas freiner le vieillissement critique de la population.

Source : VICE

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.