premium 1
premium 1 mobile
enfants et nourriture

Quand le Big Mac n'est pas synonyme de malbouffe mais de statut social

Le 20 févr. 2018

Gregg Segal livre une série de clichés révélant le régime alimentaire d’enfants du monde entier. « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es… et d’où tu viens » Poncif mais vrai !

Photos : « Daily Bread » by Gregg Segal
Çà et là, des fruits, des légumes, des plats en sauce fraîchement cuisinés, des hotdogs, des hamburgers et des pizzas, des emballages de chips et de biscuits en tous genres… un patchwork de boustifaille coloré qui en dit long sur les habitudes alimentaires et le niveau de développement de chaque pays. Ces deux dernières années, Gregg Segal, sociologue déguisé en photographe, a bourlingué autour du monde, demandant à des enfants de tenir un journal de ce qu’ils mangent en une semaine. Une fois terminée, il les prend en photo, allongés aux côtés des aliments qu’ils consomment le plus au quotidien.

photo d'enfants et de nourriture

Sous ses aspects pop et acidulés, la série de photos « Daily Bread » en dit plus que n’importe quelle enquête nutritionnelle et illustre l’infiltration progressive de la malbouffe dans les pays en voie de développement, à commencer par l’Inde où acheter un sandwich chez McDo révèle la classe sociale à laquelle appartient celui qui le déguste : « Sentant un changement radical dans les attitudes occidentales sur l'alimentation et les effets de la malbouffe, les entreprises de restauration rapide ont commencé à investir massivement dans les marchés étrangers, là où la sensibilisation du public n'est pas aussi prégnante et où le Big Mac n’est pas considéré comme de la malbouffe mais comme un symbole statutaire », explique le photographe dans un compte-rendu publié sur le Time.

photo d'enfants et de nourriture

photo d'enfants et de nourriture

À Bombay, « Anchal a pourtant un régime alimentaire plus sain que de nombreux enfants de la classe moyenne qui peuvent se permettre de manger au restaurant », explique-t-il plus loin. Là-bas, une pizza Domino's de taille moyenne coûte environ 13 dollars, soit trois fois ce que gagne le père d’Anchal en une journée, rapporte le photographe. Une schizophrénie alimentaire qui atteint de plus de pays hybridés entre malbouffe pour les plus riches et alimentation traditionnelle et souvent nettement plus saine pour les plus pauvres.

photo d'enfants et de nourriture

Et si Gregg Segal ne prend que des enfants en photo, c’est bien pour illustrer les habitudes alimentaires qui se forgent lorsque nous sommes jeunes et nous collent à la peau le restant de notre vie. À la clé, souvent, et surtout aux Etats-Unis où l’obésité morbide atteint des sommets (un enfant sur 40 était obèse il y a quarante an, 10 sur 40 le sont aujourd’hui), des problèmes de santé chroniques comme le diabète, les maladies cardiaques et le cancer du côlon.

photo d'enfants et de nourriture

photo d'enfants et de nourriture

photo d'enfants et de nourriture

« En 2015, l'Université de Cambridge a mené une étude exhaustive, identifiant les pays avec les régimes les plus sains dans le monde. Neuf des dix premiers pays se trouvent en Afrique, où les légumes, les fruits, les noix, les légumineuses et les céréales sont des aliments de base. Un contraste frappant avec les États-Unis où près de 60% des calories proviennent d'aliments ultra-transformés », rapporte le photographe. Un constat auquel il oppose les régions et communautés où les repas cuisinés et faits maison constituent le fondement de la culture et de la cellule familiale.

photo d'enfants et de nourriture

photo d'enfants et de nourriture

photo d'enfants et de nourriture

Préoccupante, la série « Daily Bread » fait écho à « 7 Days of Garbage », récent projet du même auteur dans lequel le photographe met en scène des personnes de classes sociales différentes âges baignant dans leurs déchets hebdomadaires.


Une réflexion autour de la surconsommation à observer ici.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.