habillage
premium1
premium1
Tour du monde des expositions immersives (sans tech ajoutée)
© Alice in Wonderland ACMI – Phoebe Powell

Prendre le thé avec Alice au Pays des Merveilles, s'enfermer dans un bunker... le top des expos immersives

UXmmersive
Le 29 nov. 2019

Reconstitutions grandeur nature, décors atypiques, expositions en plein air… les parcours immersifs ont le vent en poupe et n’incluent pas nécessairement d’artifices technologiques ! Tour du monde de nos expériences préférées avec Yann Garreau et Charlotte-Amélie Veaux, créateurs du projet UXmmersive.

Le World War II Museum de la Nouvelle-Orléans : dans la peau de nos ancêtres 

Ce musée (immense !) nous plonge dans les États-Unis de la fin des années 30 et sur ses différents champs de bataille, de l’Europe au Pacifique. Ici, l’immersion sert à comprendre la vie d’un Américain typique pendant la guerre : que ce soit dans la peau d’un civil subissant le rationnement, d’un Américain d’origine japonaise discriminé et enfermé dans un camp, d’un soldat Noir cherchant à faire valoir ses droits ou d’un combattant déployé sur le terrain.

Comment ? Principalement grâce à une mise en scène impressionnante ! Les décors en taille réelle nous mettent à la place des protagonistes. Nous entrons dans un foyer américain typique, entendons la radio qui évoque la guerre, trouvons dans la cuisine des livres de recettes « spécial rationnement »... Lors des scènes de guerre, nous nous retrouvons dans les îles du Pacifique, entourés d’une végétation luxuriante, de lumières qui traversent les feuilles… L’expérience est sensorielle, interactive sans pour autant perdre son aspect pédagogique.

En savoir plus

Le Musée juif de Berlin : le design pour se souvenir

Le cœur du musée se trouve au sous-sol. Il retrace la vie des Juifs dans l’Allemagne des années 30 selon trois axes : l’exil, l’holocauste et la continuité. Contrairement au World War II Museum, c’est ici l’espace qui nous raconte une histoire. Daniel Libeskind, architecte du lieu, a pensé l’endroit comme une métaphore de l’Histoire juive.

Le sol n’est pas plat et il n’y a aucun angle droit, ce qui a pour effet de brouiller les repères et de désorienter les visiteurs. Les trois axes ne se suivent pas, mais se croisent à différents endroits. Au bout de l'axe de l'exil, nous débouchons sur un jardin pour le moins étrange : d’immenses piliers nous dépassent. Ils sont hauts, impressionnants, mais nous laissent percevoir des arbres, plus rassurants – mais inatteignables – à leur sommet. Le sol est encore plus irrégulier et penché, de telle sorte que nous nous déplaçons difficilement et sommes constamment attirés en arrière. Comme ceux qui ont dû émigrer sous la contrainte.

En savoir plus

La Feuerle Collection à Berlin : l'immersion par le bunker

La collection privée de Désiré Feuerle mêle antiquités asiatiques et œuvres contemporaines. Sa particularité ? Elle est présentée dans… un ancien bunker, froid et brut. Ici, pas le droit aux photos. On réserve bien à l’avance et on y entre par petits comités, 10 personnes à la fois maximum.

Lits, chaises, vases… tous les objets présentés ont été créés pour une personne : un empereur. Quel empereur ? Où ? À quelle époque ? Par quels artistes ? Mystère ! Car ce n’est pas l’objet de cette collection. À vous d’observer, dans un silence religieux, sculptures contemporaines, photos érotiques ou abstraites faisant face à des objets centenaires. Ici, l’immersion repose d’abord sur votre état d’esprit. C’est votre regard sur les œuvres qui compte et le moment intime que vous partagez avec.

En savoir plus

L’exposition « Alice in Wonderland » de Singapour : la plus perchée des tea party

Alice au pays des merveilles est une source d’inspiration intarissable pour les créateurs. Au cinéma comme au théâtre, l’œuvre est devenue une icône de la pop-culture, et c’est précisément le sujet de l’exposition !

Alice in Wonderland – ACMI – Phoebe Powell

Mini-quêtes à résoudre, portes cachées, installations à escalader… on suit les aventures d’Alice en se retrouvant trop grands, ou trop petits, en se prenant en photo pour apparaître subitement dans le jardin de la Reine de cœur… Bref, ici l’interaction et le jeu sont à l'honneur. 

En savoir plus

L’exposition Planets de TeamLab à Tokyo : plonger dans une œuvre d’art

Le célèbre groupe de designers présente deux expositions à Tokyo : Borderless, qui a voyagé un peu partout dans le monde et Planets. Cette dernière est un véritable musée sensoriel : on y suit un parcours d’installations qui se vivent par le corps (et pas seulement les yeux ou les oreilles).

Marchez pieds nus dans une rivière, sentez la douceur ou la rugosité du sol, perdez-vous dans des couloirs de lumières… L’art se touche, se pousse, se sent et répond à la présence de notre corps ! Les participants ont aussi la possibilité de modifier les œuvres, ce qui rend chaque visite unique.

En savoir plus


UXmmersive est le projet de Yann Garreau et Charlotte-Amélie Veaux. En février 2019, ils sont partis pour un tour du monde des expériences immersives, à savoir des expériences qui nous emmènent dans une réalité alternative. Pour suivre l’évolution du projet UXmmersive et découvrir leurs articles, c’est par ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.