premium 1
premium 1
la camapagne wwf #TooLatergram

WWF fait voyager des instagrammeurs dans des paysages qui n'existent plus

Le 30 mars 2018

La planète n’attend pas, et dans certains coins du monde, il est déjà trop tard. Avec le #TooLatergram, WWF et TBWAParis font voyager des influenceurs dans endroits disparus pour alerter sur les désastres écologiques causés par l’Homme.

Trop tard ! Ces endroits n’existent plus. Plages paradisiaques, forêts tropicales, sommets enneigés, … depuis des dizaines d’années certains des plus beaux paysages de notre planète sont détruits par l’activité humaine. Devant l’urgence de la situation, le fonds mondial pour la nature WWF s’adresse à ceux qui ont encore le temps de changer les choses : les millennials. Et quoi de mieux pour capter l’attention de cette nouvelle génération que l’un de ses réseaux sociaux préférés ?
Pour mener la campagne de sensibilisation de l’ONG, TBWAParis a fait appel aux influenceurs d'Instagram. Dans un premier temps, neuf instagrammeurs voyage ont été invités à poster des photos de paysages époustouflants sur leur compte. Coucher de soleil sur l’île Henderson, Grande Barrière de corail, végétation luxuriante en Guyane, les milliers d’abonnés de ces globe-trotteurs digitaux ont rapidement été conquis.
La campagne #TooLatergram de WWF par TBWAParis
Malheureusement, c’est la magie de Photoshop et non celle de la nature qui a ému les internautes. Tous les clichés ont été retouchés numériquement afin de nettoyer les plages jonchées de détritus, redonner des couleurs aux coraux blanchis et effacer les traces de déforestation massive.

campagne WWF TooLatergram

Campagne WWF TooLatergram

« Malheureusement, aujourd'hui cet endroit ne ressemble plus à ça... », c’est avec cette phrase que les influenceurs partenaires ont ensuite révélé la triste réalité. Les internautes ont découvert les véritables clichés, sans filtre ni retouche. Jouant sur les codes du réseau social, chaque photo est accompagnée du #TooLatergram. Et pour éviter d’arriver toujours après la bataille, les instagrammeurs appellent leurs followers à « sauver les endroits qui peuvent encore l’être » et notamment les écorégions prioritaires du réseau WWF.

Parmi les influenceurs qui se sont prêtés au jeu de la campagne, on retrouve :

Si les réseaux sociaux sont souvent décriés et pointés du doigt, cette campagne est la preuve qu'ils peuvent aussi être un moyen de faire passer des messages forts et d’encourager les jeunes générations à faire bien mieux que leurs aînés en matière d’environnement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.