habillage
premium 1
premium1
femme à lunettes ringarde sur fond papier peint
© RyanJLane via Getty Images

Mèmes interactifs 3D, cette tendance qui nous sauve de l’ennui sur Facebook

Le 4 févr. 2019

Il y avait les mèmes standards, drôles et subversifs à souhait. Il existe aujourd’hui les mèmes 3D et interactifs, sortes de vignettes que l’on peut faire bouger du bout du doigt ou avec sa souris. Préparez-vous à rire... et à scroller.

Sur la page Facebook « Mèmes interactifs croustillants », unique communauté 3D du genre en France, on goûte au phénomène du mème un peu différemment. En scrollant sur la page, créée et administrée par Guillaume, 22 ans, on comprend vite que l’on est tombé sur un truc qui craque bien sous la dent. Taux de potentiel de partage ? 100%. Ici, on ne publie que des mèmes interactifs en 3D, sortes de vignettes que l’on peut faire bouger à volonté (en touchant son smartphone ou avec sa souris), sans qu’il ne se passe grand-chose, finalement.

Absurde. Oui. Mais plutôt addictif aussi. 

Une pratique nouvelle en France

« En traînant sur Facebook, j’ai rencontré quelques comptes de contenus en 3D. Dimemotional, 4d3d3d3 engaged… La plupart de ces pages sont anglophones », nous explique Guillaume, membre actif de la communauté « Neurchi », ces réseaux de groupes Facebook fermés qui regroupent de plus en plus de créateurs ou contributeurs de mèmes. Fort de ces premières inspirations et à grand renfort de recherches sur Internet, le jeune administrateur apprend rapidement à réaliser ses propres contenus 3D. Sur les conseils de ses pairs (on comprend rapidement que le monde des Neurchi, « chineur » en verlan, est un petit monde), il lance sa page de mèmes interactifs, laquelle atteint déjà les 17 000 followers sur Facebook.

« Il se trouve qu’aujourd’hui, c’est l’unique page de contenus 3D francophones. Je trouvais l’idée innovante et pas assez exploitée à ce jour », poursuit Guillaume, aujourd’hui basé à Rennes. Selon lui, la pratique est effectivement nouvelle et a été adaptée sur la plateforme pour l’iPhone X en octobre 2018.

Ambiance bon enfant et captures d’écran

Sur Facebook, la page anglophone Dimemotional atteint déjà les 335 000 abonné.es. Son administrateur se présente même comme le « père des mèmes 3D ». Sur 4d3d3d3 engaged, on va jusqu’à présenter un nouveau courant pour qualifier l’incursion des mèmes dans la troisième dimension. C’est dire si la tendance est faite pour durer. Du côté des commentaires, les internautes redoublent aussi d’inventivité. C’est un peu à celui ou celle qui fera la meilleure capture d’écran, au moment le plus (ou le moins) judicieux.

Question de perspective.

À vous de scroller !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.