Bureau of Multiversal Arbitration

Jeu de rôle, documentaire, podcast : trois expérimentations surprenantes en IA génératives

© Bureau of Multiversal Arbitration

Un jeu de rôle dans le multivers, un faux documentaire Netflix ou bien un podcast entre Slavoj Žižek et Werner Herzog. Au-delà de la création de textes ou d’images, les IA génératives sont au centre de projets créatifs complètement dingues.

Le Bureau des Arbitrages Multiverseaux : un jeu de rôle dans le multivers

Bienvenue au BMA pour « Bureau of Multiversal Arbitration ». Comme vous l’explique votre superviseur, Madame Fletcher, votre mission consiste à chercher des solutions aux demandes de clients venant de dimensions parallèles. Pour cela, vous allez pouvoir utiliser l’outil d’exploration du multivers qui permet, à partir d’un simple texte, de chercher des images venant d’une infinité de réalités. 

Imaginé par le studio de création Aconite, BMA est un jeu de rôle se déroulant sur Discord et basé sur la génération d’images par intelligence artificielle. Situé à mi-chemin entre les séries Severance et Loki pour l’ambiance et Everything Everywere All at Once pour le fond, le but du jeu est de répondre aux différents défis artistiques proposés par les superviseurs. À vous de trouver le prompt pour créer « une maison d’architecte surréaliste », des bonbons en forme d’insectes ou bien un sanctuaire pour kaiju (les gigantesques monstres japonais comme Godzilla). Les images générées par les joueurs sont ensuite soumises au vote pour sélectionner la « bonne solution » au problème du client. Chaque session se termine par une vidéo montrant les images ayant recueilli le plus de votes. En résumé, BMA est la solution parfaite pour les artistes en herbe voulant générer des images avec des IA tout en étant guidée. 

Le faux documentaire Netflix The Island of The Simulated Wolves

Imaginez une île sauvage remplie d’animaux synthétiques et de glitches (un terme anglais désignant des bugs graphiques) générée par IA. Cette île est le cadre du documentaire The Island of The Simulated Wolves, raconté par Samuel L. Jackson et diffusé sur Netflix. Mais n'espérez pas le voir sur la plateforme de streaming, il s'agit d'une création parodique de l'artiste Vanessa Rosa.

Dans cette vidéo expérimentale, tout a été généré par IA : la vidéo est issue d’un mariage entre Stable Diffusion, un algorithme permettant de générer des images, et l'outil EbSynth, qui anime des images fixes. La voix typique de Samuel L. Jackson est, quant à elle, générée par l’outil de synthèse vocal Uberduck. Le tout donne une petite pépite hallucinante.

Une conversation infinie entre Werner Herzog et Slavoj Žižek

Vous vous souvenez peut-être de ce faux podcast de Joe Rogan interviewant le fondateur d’Apple, Steve Jobs ? Au-delà de l’expérimentation, le résultat était assez peu probant avec une IA qui pédalait un peu dans la semoule. Ce concept de fausse conversation entièrement générée par IA a été largement amélioré avec le travail de Giacomo Miceli, un « creative coder » italien. Ce dernier a créé le site infinite conversation sur lequel il oppose le philosophe marxiste Slavoj Žižek et le réalisateur et acteur Werner Herzog. Les deux personnages parlent avec leurs tons très reconnaissables (zozotement pour Žižek et accent allemand dramatique pour Herzog) et discutent poésie, cinéma et philosophie. Comme le rappelle Giacomo Miceli sur le site, la discussion n’a aucun sens du point de vue des idées ou sur le plan factuel ; et pourtant elle offre l’illusion parfaite d’écouter un podcast érudit de deux intellectuels.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire