Demain, du cinéma en temps réel ?  Le tournage du film Demonic ouvre la voie

Demain, les films se dérouleront en temps réel comme le démontre le film Demonic

© Demonic, Neill Blomkamp

Et s’il était possible de se déplacer et d’interagir en temps réel avec les acteurs d’un film ? C’est ce que prédit le réalisateur de science-fiction Neill Blomkamp pour le futur du cinéma.

Et s’il était possible de se déplacer et d’interagir en temps réel avec les acteurs d’un film ? C’est ce que prédit pour le futur du cinéma le réalisateur de science-fiction Neill Blomkamp (District 9, Chappie…) qui a commencé sa carrière dans les effets spéciaux. Avec son dernier long métrage Demonic, film expérimental mêlant prises de vue virtuelles et réelles, il promet de briser définitivement le quatrième mur et d'interagir davantage avec le spectateur.

Le pitch du film, bien que jugé faiblard par la critique, se prête parfaitement à ce type de pari. Une femme, condamnée pour meurtre, est plongée dans le coma, tandis que sa fille Carly est chargée de pénétrer dans son esprit pour découvrir ses secrets. Elle parvient à y entrer grâce à une mystérieuse technologie, un peu comme on entrerait dans un métavers.

Un procédé de capture volumétrique

C’est précisément cette matrice à l’intérieur du film qui a été tournée via le procédé particulier de la capture volumétrique. À l’aide de plusieurs centaines de caméras disposées autour du plateau – ici 260 à en croire le réalisateur – cette technologie est capable de retranscrire la performance d’acteurs 3D au sein d'un univers virtuel, le tout en temps réel. 

« (...) Les scènes avec Carly, dans la simulation avec sa mère, sont entièrement visibles dans un vrai dispositif de réalité virtuelle, explique le réalisateur au magazine de jeux vidéo Polygon. Vous pouvez rester là, dans la pièce avec elles deux, et regarder autour de vous. Ce sera exactement le même décor que dans le film. » Et de conclure par une formule à laquelle on ne peut que souscrire... « C’est encore inhabituel et donc difficile pour les gens de se faire une idée. »  

C’est le moteur de jeu Unity, bien connu des gamers, qui a été utilisé pour traiter les images du film. Dans l’univers des jeux vidéo, la technologie promet de créer des modèles 3D d’acteurs toujours plus réalistes. Côté cinéma, elle pourrait permettre aux spectateurs de se déplacer et d’interagir avec les acteurs d’un film en réalité virtuelle. 

Vers du cinéma en temps réel ?

Le dispositif s’inscrit dans le sillage des avancées en réalité étendue ou « XR » , cette technologie capable de simuler des décors, en direct, autour d’acteurs grâce à différents niveaux de réalité (augmentée, virtuelle et mixte). 

« Je pense que dans quelques années, on n’aura que des rendus en temps réel, poursuit le réalisateur. Que vous regardiez un film Marvel ou que vous jouiez à Call of Duty, tout se passera dans un environnement calculé en temps réel. (...) Cela ouvre des centaines de possibilités pour le public. »

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.