Affiche du concert de Rosalía

Ces artistes qui repensent l'esthétique de leurs concerts pour plaire aux réseaux sociaux

© Live Nation

Des scènes verticales, des tenues et décors très mémorables… Les tournées de Rosalía, The 1975 ou encore Lady Gaga ont été taillées pour les réseaux sociaux. 

Connaissez-vous Matty Healy ? Si vous traînez sur TikTok, vous avez peut-être croisé sa silhouette longiligne se dandiner. Se prêtant à toutes sortes de mimiques, l’air ironique (ou prétentieux), simulant parfois la masturbation et lâchant quelques remarques provoc’ à son public avec un accent so British. Matty Healy est le chanteur du groupe de pop The 1975. Il serait, selon le média Vox, la nouvelle coqueluche de TikTok. Et cela n’est pas un hasard. Déjà sa personnalité mi-gênante mi-amusante semble être taillée pour Internet. Et puis, comme beaucoup d’artistes, The 1975 pense sa présence scénique en fonction des réseaux sociaux. 

Interrogée par The Guardian, Tobyas Rylander, chargé du design de la tournée de The 1975, confirme. Il explique qu’il s’efforce d’imaginer un concert qui « passe bien sur les réseaux sociaux » . Au fil des années, ses mises en scène sont devenues de plus en plus instagrammables reconnaît-il. Il a imaginé, par exemple, des scénographies verticales pour que les fans puissent faire des photos et des vidéos plus facilement. Les tournées sont pensées afin qu’elles soient directement identifiables d’année en année simplement d’après une miniature YouTube. 

La vie de Rosalía est un TikTok 

La chanteuse Rosalía, l’une des artistes phare du moment, fait elle aussi de TikTok un champ d’exploration intéressant. Sur son compte, elle partage des moments backstage où on la voit par exemple préparer un sandwich dans son bus tour, mais aussi des sortes de mini-clips coupés à la TikTok. Sur l’un d’eux, elle mastique lentement un chewing-gum changeant de décor toutes les deux secondes sur l’air reggaeton de Bizcochito. Un geste qu’elle reprend d’ailleurs en live avant d’interpréter la chanson. La vidéo visionnée plus de 160 millions de fois est la plus virale de son compte. 

Sa tournée Motomami – achevée à l’Accor Hotel Arena en décembre 2022, concert couronné le meilleur de 2022 par Telerama – semble elle aussi taillée pour le réseau social. Une scène verticale, deux écrans géants verticaux eux aussi diffusant des moments du concert captés par des smartphones, un fond blanc très éclairé, une seule tenue mais très marquante (cuissardes en cuir et minijupe – la couleur change selon la date). De quoi faire écrire au Guardian : « Les rappeurs avaient l’habitude de dire “ma vie c’est un film”. Celle de Rosalía, c’est un TikTok (...).» 

La musique sped up : encore un coup du réseau social 

Le média britannique cite également la dernière tournée de Lady Gaga – dont le design géométrique et épuré est lui aussi TikTok-ready. Ou celle de Lorde (Solar Power), dont le décor est suffisamment mémorable pour qu’une fan se le fasse tatouer sur le bras et partage l'œuvre sur… TikTok évidemment. 

@jaderezendec

the best concert i've ever been to now on my skin forever 🥺 love u ella #lorde #solarpower #solarpowertour #solarpowertourlondon #melodrama #tattoo #musictattoo #concert

♬ Solar Power - Lorde

Dès son lancement, la plateforme chinoise nous avait déjà montré combien elle était capable de transformer l’industrie musicale. C’est grâce à TikTok que Lil Nas X a vu sa carrière exploser en quelques semaines de temps. C’est aussi grâce ou à cause (à vous de juger) de la tendance des TikTokeurs à accompagner leurs vidéos de remix « sped-up » (accélérée) de titres connus que des artistes commencent à sortir des versions accélérées officielles de leurs chansons.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.