bannière 2
bannière 2
premium1
deux tableaux identiques

Who's who, le compte Instagram qui repère les plagiats artistiques

Le 15 juin 2018

Depuis 2016, le compte anonyme @whos____who recense des œuvres d’art étrangement similaires en les publiant côte à côte. Une occasion, pour ses 24 000 abonnés, de crier, au plagiat ou à la coïncidence, au cas par cas.

À la manière de @diet_prada, ces justiciers d’Instagram qui veulent sauver la mode en dénonçant les copycats qui s’approprient le style d’autres marques ou de petits designers, le compte Instagram @whos____who juxtapose les œuvres d’artistes dont la ressemblance est suspecte mais se garde de tout commentaire. Les internautes, en revanche, s'en donnent à coeur joie et débattent entre eux de la nature de chaque parallèle artistique. Dans les descriptions, seul le nom des artistes est mentionné sous la forme de hashtags.

Le mystère de ces robes inspirées de piscines gonflables a, par exemple, été résolu par le compte Instagram @nouvellecollectionparis :

On February 17th 2018, Edwin Mohney presented his MFA show at Central Saint Martins and it was « All about the inflatable Swimming Pool Dress », titled ELLE UK. This piece is a blatant rip off of an artwork by artist Dounia Ismaïl presented at Beaux-Arts de Paris for the Spring Summer 2017 Nouvelle Collection Paris’s show, October 5th 2016. We messaged Edwin Mohney about this. He didn’t answer and blocked our Instagram account. / Le 17 Février 2018, Edwin Mohney a présenté sa collection de Master à Central Saint Martins à Londres et « La robe piscine gonflable était sur toutes les lèvres », titrait ELLE UK. Cette pièce est un plagiat évident d’une oeuvre de l’artiste Dounia Ismaïl, présentée lors du défilé Printemps-Eté 2017 de Nouvelle Collection Paris aux Beaux-Arts de Paris, le 5 Octobre 2016. Nous avons écrit à Edwin Mohney à ce sujet. Il n’a pas répondu et a bloqué notre compte Instagram. @beauxartsparis @douniaismail @csm_news @csm_fesp_fashion @mafcsm #edwinmohney #beauxartsparis #centralsaintmartins #swimmingpooldressgate #piscinegate SHARE !!

Une publication partagée par Nouvelle Collection Paris (@nouvellecollectionparis) le

Dans un post, on apprend que l’œuvre originale est celle de la styliste Dounia Ismaïl (2016) et que l’artiste Edwin Mohney lui aurait piqué l’idée sans vergogne, deux ans plus tard.

Quelques scrolls plus loin, quatre tableaux classiques esthétiquement vandalisés par de larges coups de pinceaux. Dans la description, @whos____who désigne les artistes Thomas Robson et Andrea Torres Balaguer.

#thomasrobson #andreatorresbalaguer

Une publication partagée par @ whos____who le

De notre côté, nous aurions aimé ajouter @andypicci (l’artiste suisse consacre en ce moment une expo à sa muse Nabilla à Paris) à la liste. Voyez par vous-même.

#sold

Une publication partagée par Andy Picci (@andypicci) le

Simple tendance créative ou fâcheux manque d’inspiration ? Ah… qu’il est dur de faire preuve d’inventivité lorsque l’on a accès aux idées de ses pairs sur Instagram…

Plus d’exemples ci-dessous :

#erinmriley #bradphillips

Une publication partagée par @ whos____who le

#cosimavonbonin #marcelbroodthaers #jonathanhernandez #pablosigg

Une publication partagée par @ whos____who le

#davidaltmejd #fredrikraddum

Une publication partagée par @ whos____who le

#thomasmailaender #tangshi

Une publication partagée par @ whos____who le

#josephbeuys #carlosfernandezpello

Une publication partagée par @ whos____who le

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour