premium 1
le robot du film h2g2

Dans l'espace, le robot est ton meilleur ami

Le 7 mars 2018

Pour ne pas s’ennuyer, les astronautes ont un nouvel ami : un robot nourri à l’intelligence artificielle chargé de leur tenir compagnie à bord de la station spatiale internationale.

Ce n’est pas encore HAL 9000, Marvin ou Shyrka mais un robot intelligent va bientôt rejoindre une station spatiale. CIMON (Crew Interactive Mobile Compagnon), une machine ronde de 5 kg développée par Airbus aura la tâche de tailler le bout de gras (lyophilisé) avec les astronautes. Pour ce faire, il est équipé de l’outil d’intelligence artificielle Watson déployé par IBM.

Ce robot-ami va donc opérer une mission de 6 mois en apesanteur avec l’allemand Alexander Gerst. Sa tâche sera d’assister l’équipage sur les questions de sécurité de l’appareil tout comme le soutien aux expériences à bord. Mais sa fonction majeure sera bel et bien de répondre à la voix de son astronaute référent.

Pour y parvenir, le système comprend un outil de reconnaissance vocale ainsi qu’une caméra. Cette dernière est en mesure d’identifier les membres présents même si ces derniers ont la tête à l’envers. En outre, le robot a déjà mémorisé les plans de la station pour ne pas se cogner contre les murs, et il opérera lorsque les astronautes le placeront sur un problème précis.

Houston, on a un problème

CIMON n’est chargé d’aucune fonction critique au sein des différents modules qui constituent la station spatiale internationale (ISS). Le scénario classique de Science-fiction de la prise de contrôle de la machine sur l’équipage n’est donc pas à craindre. D’autant que les informations recueillies par la machine ne devront pas être réutilisables par IBM, mais uniquement par Airbus. Il est donc hors de question de lui laisser les clés du camion.

Toutefois, la présence d’un système doté d’une intelligence -certes toute relative- est un nouveau pas en direction du dialogue homme-machine. Dans une note, IBM précise à ce titre que le rôle de ce robot de la taille d’un ballon de football sera de réduire le stress des astronautes et ainsi améliorer leur efficacité. A terme, son rôle pourrait même être étendu au rôle de vigie, lorsque l’équipage est en sommeil. Une relation de confiance donc. Pour le meilleur, reste à imaginer le pire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.