habillage
premium1
premium1
un homme et une femme face caméra

Déménagement, nouveau boulot, 1er rencard... À quoi ressemblerait votre vie en publicités ?

Le 27 mai 2019

« Qu'est-ce qu'un homme, une femme, un pot de crème glacée, du chewing-gum, de la nourriture pour chien, de la bière et bien d'autres choses ont en commun ? » La pub.

Depuis Mad Men, peu de créations audiovisuelles peuvent se targuer d’avoir abordé intelligemment (et de manière originale) le thème de la publicité. Et bien que notre trouvaille Vimeo du jour ait nécessité moins d’années de labeur, nous sommes tentés de lui attribuer le même mérite.

Adman, c’est le nom du court-métrage qui nous a fait de l’œil sur la plateforme. Condensé publicitaire d’une quinzaine de minutes, le film retrace les moments clés de la vie d’un homme dont le rêve est de devenir publicitaire.

Déménagement, premier boulot, premier amour… Chaque tranche de vie correspond à un packshot produit. Et c’est vraiment, vraiment réussi.

La vie, cette pub.

Truffé d’insights et de baselines bien senties, Adman est une ode à la publicité, à la capacité qu’elle a de saisir ce que nous sommes (des humains faillibles, ni plus ni moins) et à son inévitable cynisme. Car en pub, il faut avoir réponse à tout, même à la mort. En particulier quand on rédige une copy pour une compagnie d’assurances… 

Cette petite prouesse a été produite et réalisée par les frères Callner, un duo de créatifs publicitaires connu pour ses collaborations avec de grandes marques comme Volkswagen, Verizon et Geico. Interviewé par le média en ligne Short of the Week, le scénariste et réalisateur Ben Callner explique ce qui lui a donné l'idée du film.

« Il y a quelques années, j'ai vu deux publicités du Super Bowl être diffusées l'une après l'autre. Le premier spot était un message de sensibilisation déchirant concernant une récente catastrophe naturelle. Le deuxième spot semblait aussi être une campagne de sensibilisation sur la déforestation en Amazonie. En réalité, il s'agissait d'une promo pour des cires d'épilation du maillot ou d'épilation brésilienne. C'était une erreur d'attention amusante, mais de mauvais goût.

Cette association malheureuse m'a fait réfléchir. Est-ce que ce deuxième spot aurait été mieux reçu s'il n'avait pas été précédé par son double, plus sérieux et compatissant ?

Je ne pouvais pas m'empêcher de penser au contexte, à sa signification, à l'impact des publicités et à leur création de valeur. Pourquoi est-ce que je pense à ma femme chaque fois que je vois du Kombucha ? Est-ce que le fait d'aimer la pizza peut définir quelqu'un ? Pourquoi suis-je connu comme le mec qui aime la pizza ? Fondamentalement, les publicités auraient-elles plus d'importance et plus d'impact que nous le pensons ? Et si c'est le cas, serait-ce une mauvaise chose ? »

Chaque capsule publicitaire peut être visualisée ici. En les regardant séparément, il est difficile de croire qu'elles n'ont jamais été de vraies campagnes ! Pour nos deux créatifs, c'est là un bon moyen d'étoffer leur book et de montrer qu'ils peuvent faire autre chose que des campagnes humoristiques. En 2013, les deux frères avaient en effet réalisé Goat 4 Sale, l'une des pubs les plus populaires du Super Bowl cette année-là. « Après cette publicité, j'ai été catalogué comme le mec à la chèvre pendant un an, raconte Ben Callner. Et comme beaucoup de réalisateurs de comédies, vous finissez rapidement dans une boîte... » 

VOIR AUSSI :

 Pocket, plongée dans l'iPhone d'un ado titillé par ses hormones

Et si les meilleurs films de science-fiction se trouvaient sur YouTube ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.