habillage mobile
premium 1
premium 1
Spectacles Snapchat

Les lunettes connectées de Snapchat débarquent en Europe

Le 2 juin 2017

Snapchat a annoncé, ce vendredi, le lancement de ses lunettes connectées - les Spectacles - sur le marché européen. Elles sont déjà disponibles à la vente.

Près de huit mois après son premier lancement en Californie, les Spectacles, les lunettes connectées de Snapchat, débarquent sur le vieux continent. C’est ce qu’a annoncé, vendredi, l'application de partage de photos et de vidéos. Les lunettes, vendues 149,99€ sur le marché européen (129,99£ au Royaume-Uni), sont disponibles en trois coloris : turquoise, corail et noir. Un étui de chargement à 60€ ainsi qu’un câble de chargement à 12€ sont également proposés à la vente.

Vidéo de présentation des Spectacles

Pour se les procurer, deux options. Soit depuis le site https://www.spectacles.com/fr/, soit depuis des points de vente éphémères, appelés « Snapbot ». Sept villes* ont déjà accueilli ces distributeurs automatiques aux couleurs de Snapchat… dont Paris ! Il faudra vous rendre à la jonction du VIIème et XVème arrondissement, au Port de Suffren, pour obtenir les précieuses lunettes.

Spectacles : un échec commercial ?

Snapchat réussira-t-il là où Google a échoué avec ses Google Glass, dont les ventes ont été arrêtées trois ans après leur lancement ? Depuis leur première sortie en 2016, seulement un peu plus de 60 000 exemplaires de Spectacles ont été vendus. D’après Neil Cybart, fondateur de Above Abalon, Apple aurait « vendu autant d’Apple Watch en moins de deux jours ». Au premier trimestre 2017, les lunettes n’ont rapporté que 8 millions de dollars, soit environ 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Reste que les Spectacles sont proposées à un prix beaucoup plus abordable que les Google Glass, vendues 1 500 dollars (1338 euros) en 2012, lors de leur lancement. L'intérêt des lunettes de Snapchat est également plus évident, là où les utilisateurs des Google Glass peinaient à leur trouver une utilité dans la vraie vie. Plus pop, les Spectacles ont été habilement vendues comme un « jouet », terme utilisé par Evan Spiegel, fondateur de Snapchat, lors de la présentation du produit.

« L’annonce de la commercialisation imminente des Spectacles n’a pas semblé rassurer les investisseurs, tempère toutefois le magazine Challenges. En clôture de Bourse le 1er juin, le titre de Snap était à 21,34 dollars, soit en-dessous du montant atteint le premier jour d’introduction, à 24,48 dollars »

*Barcelone, Berlin, Londres, Venise, Glendale et Los Angeles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.