premium 1
creux de hanche d'une femme Hip Dips

Les réseaux sociaux, terrain du body positivism

Le 4 juill. 2017

Ça fait du bien. Après les « abcracks », « thigh gap », « ribcage bragging » et autres challenges dédiés au culte de la minceur, les réseaux semblent enfin prôner l’acceptation de soi.

Aurait-on épuisé tous les hashtags qui ont fait les beaux jours du body shaming ? Une étude publiée par la Royal Society for Public Health révélait que les réseaux sociaux peuvent avoir un impact négatif sur la santé mentale des utilisateurs, les enfermant dans la spirale infernale du cliché, corps ou moment parfait à partager. Le pire élève de la catégorie étant Instagram – notamment en ce qui concerne le rapport au corps.
Heureusement, le mouvement semble s’inverser… Après les influenceuses qui affichaient fièrement leurs poils sur Instagram, une autre tendance se dessine : celle qui vise à célébrer le « creux » entre la hanche et la cuisse. Car il semble que de nombreuses jeunes femmes complexent sur cette zone en particulier, visible lorsque l’on porte des vêtements prêts du corps.

‼️ HOLD UP let's talk about hip dips for a minute ?? As you can see from this picture and many of my other pictures I have preeeeeetty large 'hip dips'.. This is where my leg/hip area comes in just before my quad starts.. I thought these lil dips were unique to me until I read the gorgeous @sjamesfit this morning all about how they're actually a huge insecurity to loads of women!! I then went on to google hip dips and read all about how they're seen as a bad thing for women and some people even go as far as to have fat injected into them to smooth them out ???? WELL I sure as hell wasn't about to add another thing onto my insecurity list ?✋?✋?✋? If anyone else has these cute ass hip dips then you should rock them.. For 20 years I've picked at areas of my body I hate but not once did I pick up on these! A few years ago I would have read that article and suddenly felt insecure and wanted to change them. Now I don't give a poo what other people think looks good on women or not. I think they're cool. ? ? And yes growing my quads 17483 times bigger has probably made the hip dips even more prominent but quads are cool too. Conclusion: I'm cool. You're cool. Everyone's cool. Bye. Don't forget to watch my latest YouTube video where I unbox my supplement delivery from @womensbest ?? LINK IN MY BIO ????? #fitness #fit #health #healthy #gym #workout #Abs #glutes #fitfam #girlswholift #cardio #fitspo #instafit #gains #girlgains #muscle #strength #motivation #muslce #booty #leanin15 #gymshark #gymsharkwomen #womensbest

Une publication partagée par Carys Gray || Cardiff, UK?? (@busybee.carys) le

L’influenceuse Carys Gray a tenu à s’exprimer sur le sujet, au sein d’un long post partagé avec sa communauté. Sportive convaincue, elle est plutôt du genre à ne pas lésiner côté effort physique… Ici, elle appelle ses fans à faire preuve de prudence et à ne pas s’inventer de défauts, quand il s’agit simplement d’une question de morphologie.

Des comptes dédiés au sujet se créent, à l’instar de loveyourhipdips, qui invite les instagrammeuses à partager leurs photos de hip dips.

La twittosphère aussi a pris connaissance du phénomène, avec un pic d’intérêt le 30 juin : au total, 680 Twittos ont mentionné le sujet 756 fois, la majorité des tweets venant des Etats-Unis, selon les données fournies par AGOREP. Les hashtags associés sont plutôt positifs : #naturalbeauty, #bodypositive, #loveyourself,...

Si le signal envoyé est positif, il est tout de même à prendre avec des pincettes : comme le souligne Denise Hatton, Directrice de YMCA England and Wales, au HuffPost UK, l’intérêt subit pour cette partie du corps ne fait que confirmer l’obsession que nous avons pour notre apparence… Partenaire de la campagne « Be Real » au Royaume-Uni, qui vise à promouvoir toutes les morphologies, elle préconise l’acceptation de soi plutôt que la quête du corps idéal. « Nous ne comprenons pas pourquoi le sujet fait autant de bruit, alors que c’est quelque chose de normal ».
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.