premium 1
premium1
Les blogueuses se laissent pousser les poils

Influenceuses : la revanche des poils

Le 20 avr. 2017

L’influenceuse Morgan Mikenas, spécialisée dans les sujets fitness, a décidé de laisser pousser ses poils.

Les diktats de la beauté ultra normée vivraient-ils leurs derniers jours ? A l’heure où les marques acceptent de plus en plus de faire appel à des égéries aux courbes généreuses, une autre tendance arrive : et si nous disions adieu à l’épilation ?

Longtemps cachés, peu assumés, et régulièrement éradiqués, les poils ont la vie dure. On les préconise même pour repousser les pervers...

Pourtant, certaines n’hésitent pas à faire fi d’une épilation imposée depuis de nombreuses années… à leurs risques et périls. Célébrités et anonymes sont souvent logées à la même enseigne : celle de la Toile et de ses trolls qui veillent au grain.

Lorsque Miley Cyrus, que certains préfèrent caricaturer en reine du twerk plutôt que de rappeler ses engagements auprès des communautés LGBT ou des animaux, avait choisi en 2015 de laisser libre cours à sa pilosité, elle avait été la cible de nombreux haters qui regrettaient son image de jeune fille lisse. Dans un post sur les réseaux sociaux, elle n’hésitait pas à attaquer les photographes qui retouchaient sans vergogne ses aisselles velues – et remerciait au passage son poto le photographe déglingo Terry Ridchardson de respecter son corps tel qu’elle le voulait.

Moins visible, la Twittos « Suraiya »avait posé tranquillement en culotte Walmart. Là encore, les internautes s’en sont donnés à cœur joie, chacun y allant de son petit conseil – la plupart du temps, ledit conseil étant « rase-toi ». Charmant.

culotte walmart et poils

Plus récemment, la blogueuse Morgan Mikenas, qui a fait du fitness son fonds de commerce, a décidé d’arrêter de se raser. Trop chronophage, absurde… Les raisons qu’elle donne à son choix sont multiples. Mais toujours pas satisfaisantes aux yeux des internautes, qui vont jusqu’à comparer les poils à des tumeurs lorsqu’elle explique qu’elle ne veut pas « ôter ce que Mère Nature lui a donné ».

Les normes de beauté ne vont certainement pas changer en un jour. Mais le sujet est posé. Et les pionnières du féminisme nouvelle génération s’en emparent : dans la dernière saison de Girls, Hannah, personnage campé par Lena Dunham, étonne l’une de ses conquêtes par sa toison pubienne, peu habitué à voir une femme qui ne s’épile pas.

Girls on HBO girls hbo paul louis GIF

Alors après les bourrelets, les poils seront-ils aussi bientôt les amis de la publicité ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.