macron et la gifle

Le président Macron giflé : comment les internautes ont-ils réagi ?

© @AlexpLille via Twitter

Comment le geste de violence envers le président français est en train de devenir un phénomène médiatique ?

Au cours d’un déplacement dans la ville de Tain-l’Hermitage dans la Drome, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un citoyen présent dans la foule. Ce dernier, qui n'est pas encore identifié, a prononcé la phrase « Montjoie Saint-Denis, à bas la Macronie » en tenant le Président de la République d'une main, tout en lui assénant une gifle de l'autre. Le coup n’aurait apparemment pas été porté au visage, mais intercepté par le service de sécurité. L’homme ainsi qu’une autre personne ont immédiatement été interpellés tandis que les gardes du corps ont éloigné Emmanuel Macron qui faisait mine de vouloir répliquer au coup reçu.

La réaction des internautes

Sur les réseaux, la réaction ne s’est pas fait attendre. Sur Twitter, les hashtags #Macron #gifle et #PrésidentdelaRépublique sont montés en trending topic en l’espace d’une demi-heure. Le premier cumule déjà plus de 114k tweets et continue de grimper. D'après Visibrain, la plateforme de veille des réseaux sociaux, l'acte a clairement secoué Twitter. Plus de 152 680 messages ont été publiés sur le sujet en l'espace de 2h. On y retrouve beaucoup de réactions indignées ou stupéfaites mais aussi énormément de blagues sur la situation.

Les chiffres sont impressionnants mais restent à relativiser. A titre de comparaison, l'incendie de Notre Dame en avril 2019, avait fait l'objet de 7 fois plus de tweets sur une même période de temps.

Un coup de l'extrême droite ?

Les internautes ont aussi mené leur propre enquête et suspectent le gifleur d’appartenir à l’extrême droite royaliste au vu de son cri de ralliement, souvent utilisé dans ce milieu. Si l’information est avérée, elle rappellerait dans une moindre mesure, la tentative d’assassinat de Jacques Chirac le 14 juin 2002 par Maxime Brunerie militant d’extrême droite. Le nom de l'ancien président est d'ailleurs lui aussi remonté dans les trending topics, preuve de l'historicité de ce geste.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. VANGHENT BRIGITTE dit :

    J ai honte d etre française

  2. Aurélien Terrassier dit :

    J'ai été effaré de voir hier un Youtubeur apparemment apolitique qui relativisé la gifle avec humour tout en prétendant que l'auteur de cet acte ignoble ne serait pas un royale d'extrême droite. Cette vidéo dont les commentaires sont plus ou moins dégueulasses car ils cautionnent cet acte ignoble. Je condamne cette acte ignoble. En politique, il faut débattre de tout et de rien mais certainement pas faire ça. Je fustige la politique gouvernementale qui est libérale et autoritaire à la fois et quand il y a violence contre le président ou contre un élu comme certains petits maires agressés c'est un acte de virus lence anti-republicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.