habillage
premium 1
premium 1
un homme dans le desert avec un chapeau en aluminium
© RichVintage via getty Image

Comprendre le mouvement QAnon en trois dates

Le 31 août 2020

Cette théorie complotiste apparue sur le forum 4chan est devenue, en l’espace de trois années, un véritable culte réunissant l’électorat pro-Trump.

28 octobre 2017 : l’apparition sur les réseaux

Sur la section /pol du forum 4chan, réputée pour être l’un des épicentres de la AltRight américaine et des théories complotistes, un usager anonyme poste ce jour-là un message cryptique comportant plusieurs questions. Ces dernières ont trait à la politique intérieure des États-Unis, au comportement de son président et à d’éventuelles actions militaires. Les jours suivants, d’autres posts du même genre, intitulés « Bread Crumbs – Q clairance Patriot » sont postés sur différentes sections du forum.

La lettre Q désigne un niveau hiérarchique au sein de l’armée américaine tandis que le mot Anon désigne les utilisateurs anonymes de ce forum. À partir de là, le terme QAnon permettra de désigner l’auteur ou le groupe d’auteurs de ces mystérieux messages. Les internautes qui sont confrontés à ces posts pensent déceler un projet top secret : QAnon serait une taupe de l’armée qui annonce une gigantesque opération d’arrestations ordonnée par le président Trump dans les rangs démocrates. Cette idée n’est pas neuve. Pendant sa campagne, le candidat républicain avait de nombreuses fois annoncé qu’il voulait envoyer Hillary Clinton en prison et avait accusé ses adversaires de corruption. Plusieurs internautes font d’ailleurs le rapprochement entre ces posts et un discours cryptique donné par le président Trump le 5 octobre 2017 qui évoque « le calme avant la tempête ».

17 novembre 2017 : QAnon explose dans la culture mainstream

Sur Twitter, l’actrice Roseanne Barr qui est à la tête de la sitcom éponyme poste le message suivant.

La comédienne de 67 ans qui sera virée de sa série un an plus tard après avoir écrit plusieurs messages racistes sur le Web, symbolise sans le savoir l’entrée de la théorie du complot QAnon dans la culture grand public. Quelques jours plus tôt, un ebook sous format PDF intitulé The Book of Q et regroupant les différents post publiés sur 4chan est publié sur Google Drive et va être largement partagé et diffusé par des youtubeurs complotistes.

La narration du complot se fixe et fait état d’une cabale mondiale de pédophiles satanistes (et bien évidemment démocrates) qui contrôlait le monde avant l’arrivée de Donald Trump. Ce dernier met donc en place « la tempête » censée mettre fin aux agissements de ces individus. Un an plus tard, les références à la lettre Q vont apparaître de plus en plus dans les médias et notamment dans les rassemblements pro-Trump pour devenir un signe de ralliement de son électorat le plus extrême.

19 août 2020 : Les plateformes sociales interviennent (trop tard)

Facebook annonce la suppression de 900 pages et groupes liés à QAnon. L’entreprise a compté plus de trois millions de personnes inscrites sur ces groupes. La théorie du complot est devenue un mouvement quasi religieux qui a pris de l’ampleur avec la pandémie de Covid-19. D’après Erin McAweeney, une chercheuse travaillant dans l’entreprise d’analyse des réseaux sociaux Graphika et interrogée par NCB News, QAnon est une sorte de carrefour central pour toutes les autres théories conspirationnistes, notamment celles liées aux anti-vaccins ou aux anti-masques.

Alors que les plateformes sociales tentent de réagir à la montée en puissance du mouvement, ses effets sur la société américaine se font déjà largement sentir. Sur Reddit, plusieurs forums dédiés aux « victimes de QAnon » font état de parents proches ayant coupé les ponts avec leurs familles pour des différents politiques ou bien refusant de porter des masques sous prétexte qu’il s’agirait d’un « crime contre l’humanité ». Prise à la légère pendant près de trois ans, cette théorie du complot va continuer de faire des ravages et sans doute influencer la prochaine élection présidentielle américaine.

David-Julien Rahmil - Le 31 août 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • On peut parler de complot sans parler de théorie du complot ? Ce serait bien... En effet beaucoup de sujets peuvent être rabaissés à l'état de théorie : par exemple la démocratie n'est qu'une théorie... dans la pratique, il n'y a qu'à voir ce qui se passe en France en ce moment, ou la façon dont la "démocratie" est appliquée au Moyen-Orient. Bref il est important de recouper les sources. Je ne suis pas pro-Trump ou pro-ceci ou cela mais avec un peu de recul et d'instinct il n'est pas difficile de voir comment fonctionne la société (indice : très mal) et pourquoi certains veulent renverser cette hégémonie.
    -