habillage
Une femme fabrique son soin DIY
© Massonstock_Getty

La médecine naturelle séduit (plus que jamais) les Français

Le 27 avr. 2020

Tandis que la santé se digitalise à toute allure, notamment sous le choc du Covid-19, une autre tendance a priori contraire s’affirme dans les pratiques quotidiennes des Français. Ces derniers sont en effet épris de naturopathie. Que l’intelligence artificielle se le tienne pour dit : le curcuma n’a pas dit son dernier mot…

Votre cousine se rêve en professeure d’Ayurveda depuis son voyage en Inde ? Votre collègue a insisté pour vous révéler sa recette de lait de poule anti-fatigue redoutablement efficace ? Rien de plus normal ! La médecine naturelle est de plus en plus plébiscitée par les Français ! C’est ce qui ressort très nettement d’une étude CSA pour Prisma Media Solutions. Mais alors, que révèle cet intérêt pour les médecines naturelles ? 

Le boom des médecines douces 

« Si je dois passer chez un médecin, c’est après avoir usé des méthodes douces ou de grand-mère », se disent les Français face aux bobos du quotidien. Aujourd’hui, ce sont 44% des Français qui ont recours à la médecine naturelle. Les femmes (53%), surtout quand elles sont CSP+ (61%) et mamans d’un enfant de moins de 10 ans (55%), sont une majorité à en user pour se soigner. Comment expliquer ce nouveau réflexe ? D’abord, c’est son innocuité qui convainc les Français. L’alternative séduit ensuite pour des raisons de santé, composition, efficacité et rapidité d’action.

Avez-vous constitué votre stock de compléments alimentaires ? Parce que les Français, eux, en raffolent. Entre mythes et réalités, les fameuses petites gélules pour « soigner » de l’intérieur cartonnent et il y en a même pour tous les goûts et budgets ! Une femme sur deux possède dans sa salle de bain ou au bureau une de ces boîtes de gélules de guarana, de spiruline ou d’huile de foie de morue ! Le signe de journées toujours plus stressantes ? Pour rappel, 62% des femmes estiment que le stress du quotidien est ce qui les empêche d’atteindre le bien-être. 

Un appel à la nature ?

Les fleurs de Bach jouent ainsi des coudes avec aspirines et autres anti-douleurs médicamenteux dans nos armoires à pharmacie. Pour preuve, la place prépondérante de la phytothérapie dans nos officines. Même si elle est plus rarement utilisée, l’étude CSA de Prisma Media Solutions (l’Observatoire Santé de Prisma Media Solutions et l’institut CSA) note une utilisation en augmentation de 25% depuis 2016. Bref, la médecine naturelle a de beaux jours devant elle !

La méfiance à l’égard de l’industrie pharmaceutique, malmenée par plusieurs scandales et polémiques, n’est évidemment pas nouvelle.  « La médecine naturelle repose sur un sophisme, l'appel à la nature : ce qui est naturel est bénéfique, et ce qui ne l'est pas est néfaste », explique Britt Marie Hermes, ancienne naturopathe, dans un entretien au Guardian. 

Un tel succès aiguise forcément les appétits. De tous temps, la quête de la jeunesse éternelle a attiré des chantres de la santé plus ou moins crédibles. Pourtant accusée de promouvoir des thérapies farfelues, The Good Lab, la série documentaire de Gwyneth Paltrow diffusée sur Netflix, cartonne. L’actrice californienne a relégué son Oscar de la meilleure actrice 1998 pour se réinventer en tant que « gourou du bien-être ». Son site Goop enregistre désormais plus de 1,8 million de visiteurs par mois. Internet donne parfois une nouvelle caisse de résonance à des pratiques anciennes, pierres guérisseuses ou magnothérapie, qui versent parfois jusqu’à la dérive sectaire, abusant de la confiance de malades crédules et parfois prêts à tout pour améliorer leur condition. 

Pour son savoir-faire ancestral, sa vision holistique, son côté DIY, et sa capacité à faire de l’individu un acteur de sa santé, la médecine naturelle ne risque cependant pas d’être boudée de sitôt. Au moment où le coronavirus met à l’épreuve nos sociétés comme rarement dans l’histoire contemporaine, on peut penser que les Français continueront à s’en saisir pour compléter leur arsenal préventif contre les maladies, au côté d’autres actions santé comme une alimentation saine et équilibrée et une pratique physique régulière. 


Méthodologie de l’étude CSA Research pour Prisma Media Solutions :

Les résultats de cette étude proviennent d’un baromètre réalisé par CSA Research pour Prisma Média Solutions. « Empower your Health ! Édition 2019 » est une enquête quantitative online, réalisée auprès de 1 313 Français représentatifs de la population française de 15 à 60 ans.

Pour plus d’infos, cliquez ici !

 

Sarah Sabsibo - Le 27 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.