Des toilettes en or sur fond blanc et rose
© Getty Images

Flush, le magazine toilettes, culture et société qui ne dit pas de la m***e

Le 19 nov. 2018

À l'occasion de la Journée mondiale des toilettes, nous avons rencontré Aude Lalo de Flush, la magazine toilettes, culture et société. De cette revue, on ne jette rien.

À l'heure où l'on ne cesse d'entendre que « le journalisme, c'est vraiment de la m*** e», l'idée de génie est-elle de lancer un magazine dédié... au pipi-room ? Paru le 13 novembre 2018, le magazine Flush (tirer la chasse, en anglais) est disponible dans 1 400 points vente en France pour 6,90€... et rencontre « un engouement particulier et inexplicable dans la boutique Relai de la gare Montparnasse à Paris », s'amuse Aude Lalo, la créatrice de la revue trimestrielle.

La ligne éditoriale n'a rien de scato, rien non plus d'anecdotique. « Les deux tiers de l'humanité n'ont pas d'accès aux sanitaires, relate la directrice de publication. Flush est un prétexte pour être porte-parole des sujets laissés pour compte. » Sous couvert d'un nom qui fait le buzz, de nombreux thèmes sont abordés en santé, urbanisme ou société. Comme l'égalité hommes-femmes, par exemple. Après New-York, on apprend l'installation de table à langer dans toutes les toilettes publiques en France. En reportage, les conditions sanitaires des exilés ou les conditions d'accueil des migrants sont passés en revue. 

Plus légères, certaines infos sont traitées en snack. On apprend ainsi - stupeur et stupéfaction - qu'IL EXISTE DES TOILETTES dans le métro parisien. Mieux, que la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse souhaite doubler leur nombre à 90 pour réduire les pipis sous-terrains. Sachez enfin, sujet capital, que le PQ a enfin son émoji. 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

FLUSH en kiosques, tout est dit. #presse #magazine #medias

Une publication partagée par FLUSH (@magazineflush) le

Concernant les sujets santé, le choix de la rédaction s'est porté sur de l'illustration. « Quand on parle de règles et de digestion, l'humour et le dessin font que ça passe mieux », analyse Aude Lalo. 

Toilettes reluisantes 

Le magazine fait aussi la part belle au marché du water-closet. On aurait d'ailleurs jamais cru parler avec autant de poésie de chiottes, mais l'univers envoûtant des latrines de Trone nous a laissés bouche-bée. Cette start-up en résidence à la Station F, l'incubateur d'entreprises, propose des toilettes archi design, dans lesquelles on aurait presque envie de vivre. 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

THIS IS ICONE01 - Panaché bleu - Tailored to your needs and 100% made in France. - Place your order at http://www.trone.paris ! #trone #tronetoilet #toiletrevolution #newera #madeinFrance #ceramics #interiordesign

Une publication partagée par Trone (@trone_paris) le

Le design impeccable de la revue (qui n'est pas sans rappeler celui de L'ADN, « les grands esprits se rencontrent » nous dit-on), a été réalisé par l'agence Kiblind.

De la radio catho aux WC 

« Les toilettes ? J'y vais dix fois par jour ! Mais pour des raisons professionnelles », rigole Aude Lalo. Cette ancienne communicante, diplômée d'un master de commerce qui ne « lui a pas beaucoup plu », a préféré se diriger vers le journalisme. C'est la raison qui l'a menée en stage de fin d'études chez RFC, la Radio Chrétienne Francophone. Pendant six mois, elle pratiquera la discipline. Elle décide de poursuivre dans cette voie et reprend un master en management des entreprises de médias.

Quelques petits boulots et deux ans à l'ambassade de France à Rome plus tard, la Lyonnaise lance son magazine. « J'ai commencé il y a quatre ans. J'avais déjà un blog, Les Pisseuses, qui aujourd'hui va mourir de sa belle mort de référencement. Chemin faisant, j'ai commencé à rencontrer des personnes du secteur, un écosystème riche ! », se souvient l'entrepreneuse. « J'ai pris conscience des grands enjeux des toilettes. » Depuis un an et demi, la directrice travaille avec son associée sur le projet. 

Make Toilets Great Again

WC et médias 

La revue Flush risque-t-elle de se transformer en succès ? Le décalage de la démarche a, en tout cas, attiré l'attention des médias. Lorsque nous lui avons parlé, Aude Lalo sortait d'une interview avec Azzeddine Ahmed-Chaouch pour le Quotidien. Le journaliste de l'émission de Yann Barthès a choisi les toilettes du Crazy Horse pour tourner ses images. « Il faut dire qu'elles sont très belles, s'enthousiasme Aude Lalo. Elles sont d'inspiration art déco, un peu japonisantes. Et il y a deux toilettes l'une à côté de l'autre. On peut faire pipi avec sa copine ». 

France Inter a aussi jeté un coup de projecteur sur le projet de la femme de 34 ans. « Edouard Baer a parlé dans l'émission d'une prise de risque maximale. J'ai envie de dire que c'est exactement ce qui caractérise Flush ». Et c'est vrai qu'à l'heure où la confiance dans les médias est en chute libre, le pari était sacrément osé. Sauf qu'il est aussi réussi haut la main. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.