habillage
Une pile de livres aux couleurs pastels sur un fond bleu
© Svitlana Unuchko via Unsplash

Les livres qu'il ne fallait pas manquer en ce début d'année

Le 24 mai 2019

Parfois c'est drôle, parfois moins. Mais promis : ces livres sauront satisfaire votre curiosité. Ça fait réfléchir, ça fait flipper, ça fait vibrer... Enjoy !

Eva Illouz (Sous la direction de), Les Marchandises émotionnelles, Chez Premier Parallèle, février 2019

Nos actes d’achat sont-ils des actes rationnels ou engagent-ils nos émotions ? Les deux, en général. Et ce n’est pas un hasard. C’est là-même un trait fondamental de notre capitalisme moderne. Les marchandises émotionnelles – produites par des industries aussi diverses que celles du tourisme, de la musique, du cinéma, du sexe ou des psychothérapies – prétendent désormais transformer et améliorer notre moi. Un essai à la fois tragique et désopilant.

À retrouver ici

Olivier Goujon, Ces cons de journalistes, Chez Max Milo, janvier 2019

Régulièrement conspués, les journalistes seraient-ils cons ? D’accepter de travailler pour des salaires de plus en plus faibles, des contraintes de production de plus en plus soutenues, un soutien de moins en moins effectif de leurs rédactions... Ou est-ce que c’est plus compliqué que ça ?

À retrouver ici

Frédéric Pierucci avec Matthieu Aron, Le Piège américain, Chez JC Lattès, janvier 2019

Qui le sait ? Depuis la fin 2014, la France a perdu une partie du contrôle de ses centrales nucléaires au profit des Américains.

Frédéric Pierucci, ancien dirigeant de l’une des filiales d’Alstom, a été arrêté par le FBI à New York. Poursuivi pour corruption, il a été maintenu en prison pendant plus de deux ans – dont quatorze mois dans une prison de très haute sécurité. Il revient sur l’affaire qui illustre, selon lui, la guerre secrète que les États-Unis livrent à la France et à l’Europe. Ces dernières années, plus de 14 milliards de dollars d’amendes ont ainsi été payés par nos multinationales au Trésor américain. L’une après l’autre, nos plus grandes sociétés (Alcatel, Total, Société générale et bientôt d’autres) sont déstabilisées. Et, selon Frédéric Pierucci, ce n’est qu’un début…

À retrouver ici

Œuvre collective, Poptronics, Chez Poptronics et Tombolo Presses, décembre 2018

Bon, OK, celui-là date de 2018... mais il vaut le détour. Depuis 2007, le média en ligne Poptronics explore les pratiques du Web, la culture niche (« on aime les chiens »), et va jeter un œil du côté des pratiques hybrides, comme l’art sonore, le jeu vidéo indé ou l’hacktivisme. Et pour fêter ses 10 ans, Poptronics a pioché dans ses quelque 2 500 articles publiés en ligne, les a confiés à 10 artistes pour qu’ils les remastérisent. Le résultat ? 272 pages de culture hacktiviste. 

À retrouver ici

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.