habillage
premium1
Carrefour est épinglé pour ses mauvaises pratiques
© venusvi via Getty Images

Plastique : Carrefour épinglé par une association

Le 14 févr. 2020

Alors que le géant de la distribution met en avant sa politique pour réduire le plastique, l’ONG Zero Waste France pointe du doigt des pratiques trompeuses.

Suffit-il d’apposer le mot « réutilisable » sur de la vaisselle en plastique pour être responsable ? C’est le drôle de tour de passe-passe tenté par Carrefour, qui proposait à la vente des assiettes et gobelets en plastique « réutilisables 20 fois »… mais qui ne l’étaient pas.

Une enquête de Zero Waste France

Intriguées par cette promesse, les équipes de l’association Zero Waste France, qui défend une démarche zéro déchet et zéro gaspillage, ont mené l’enquête. Verdict : Carrefour a visiblement confondu « jetable » et « réutilisable ». Fichu autocorrect…

Un paquet d'assiettes en plastiques soit disant réutilisables

« Nous avons pris au mot l’étiquette et tenté de manger 20 fois dans ces assiettes en les passant régulièrement au lave-vaisselle, déclare Laura Châtel, responsable du plaidoyer de Zero Waste France. Résultat : dès le premier lavage, les assiettes ressortent légèrement déformées et cabossées. Après moins de 10 utilisations, la plupart étaient fendues ou avaient pris la couleur et les traces de gras des aliments qu’elles avaient contenus. »

Une mention qui vient du Ministère de l’environnement

L’association précise l’origine de la mention « réutilisable – résiste à 20 cycles en lave-vaisselle ». En 2017, le Ministère de l’environnement précisait dans un document qu’« un gobelet, un verre ou une assiette peut être considéré comme réutilisable dès lors que le produit passe au moins 20 cycles complets en lave-vaisselle ».

Ce document n’a aucune valeur juridique, et doit être considéré comme une aide à la mise en œuvre de la réglementation… ce qui n’a pas empêché les entreprises de s’en saisir pour éviter l’interdiction de certains produits.

Carrefour prend acte

Des révélations qui font tache, surtout quand on sait que Carrefour se fait un devoir de communiquer sur ses engagements vis-à-vis du plastique. L’entreprise fait notamment partie des signataires du Pacte national sur les emballages plastiques pour 2025 et assure mener des « actions concrètes » qui doivent permettre d’ « économiser plus de 140 tonnes de plastique chaque année ».

Interpellée sur Twitter par Zero Waste France, Carrefour a répondu avoir décidé de stopper la commercialisation des produits incriminés.

Un porte-parole du groupe a également contacté la rédaction, afin de préciser que les produits sont retirés des rayons à compter du 14 février 2020, et que leurs références sont en train d'être supprimées sur leur site internet. 

Mélanie Roosen - Le 14 févr. 2020
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.