musée d'espionnage

New York : le musée de l’espionnage vous forme à l'espionnage de masse

Le 20 févr. 2018

Que vous vous découvriez une âme d'analyste, d'agent de terrain ou de hacker, le musée SKYSCAPE vous initie aux secrets d'un monde (le nôtre) privé de privacy .

 

 

Sur la 55ème rue, à deux pas du MoMA à New-York, le premier musée consacré à l’histoire de l’espionnage vient d'ouvrir. Il vous propose une expérience de visite high-tech et interactive classée "secret Défense". Ici, vous ne verrez pas l’Aston Martin à « camouflage évolutif » de l’agent 007, mais en aurez quand même pour votre argent…

musée d'espionnage

Du Musée à l'Escape Game, il n’y a qu’un pas…

Durant la visite, les visiteurs peuvent, entre autres, tester leur résistance au détecteur de mensonges, s’essayer aux techniques de piratage et de cyberattaque et même tester leur agilité en évitant de toucher les lasers de la salle du "Ops Challenge"...

Ils sont trackés, à chaque étape, par un bracelet connecté permettant au musée de leur créer un profil d’espion sur mesure.

Développé en collaboration avec un ancien formateur des renseignements extérieurs du Royaume-Uni, le système délivre en fin de course le profil de l’agent double que vous auriez pu être : officier traitant, analyste, hacker ou agent spécial…

musée d'espionnage

musée d'espionnage

 

Place à l’histoire, aussi. Une installation rétrospective et interactive vous en apprend plus sur le destin d’Alan Turing, le mathématicien britannique qui a aidé à décrypter le code de la machine allemande Enigma durant la Seconde Guerre mondiale. En parallèle, différentes anecdotes d’espionnage vous sont racontées sous différents formats.

 

Pensé par l’architecte David Adjaye, le musée s’étend sur trois niveaux et quelques 5 500 mètres carrés. Il y abrite une pièce maitresse : un gigantesque pavillon d’acier où le public peut regarder des vidéo de caméra de surveillance à 360 degrés. Ici, ils doivent résoudre une enquête. On accède au lieu via un ascenseur dans lequel un dispositif sonore et visuel briefe les espions en herbe sur leurs missions et les enveloppe dans une ambiance sombre et énigmatique…

musée d'espionnage

musée d'espionnage

« C’est en faisant que l’on apprend » : l'expérientiel au coeur des musées

Mais SKYSCAPE, ce n’est pas que du fun, précise Shelby Prichard, manager du musée à The New York Post. « Nous voulions que les gens viennent ici pour en apprendre davantage sur l’histoire de l’espionnage mais aussi pour qu’ils se rendent compte de la façon dont l’espionnage affecte leur vie de tous les jours. »

En sortant du musée, on doit avoir acquis des compétences pratiques mais aussi des connaissances liés à des enjeux cruciaux du moment, à commencer par la protection de nos données en ligne. « Nous prenons notre rôle très au sérieux en aidant les gens à comprendre comment ils peuvent appliquer ce qu’ils apprennent ici dans la vraie vie ».

musée d'espionnage

SKYSCAPE donne la priorité au faire et à l’expérience et adopte un format hybridé entre serious game et galerie de curiosités. Mêlant le physique et le digital, le lieu entend responsabiliser le visiteur aux enjeux du monde numérique, quitte à lui faire oublier qu'il se trouve dans un musée !

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.