habillage mobile
premium 1
premium 1
bitcoin

Investir dans les bitcoins, ethers : attention aux arnaques à l'ICO

Le 18 avr. 2018

La grande tendance en matière de crypto-monnaies tient en un seul sigle : ICO (Initial Coin Offering). Une nouvelle manière d’investir qui comporte des dangers. Explications.

Le moyen le plus simple d’entrer dans le game du bitcoin, ether, ripple et autres litecoin, est de participer à une Initial Coin Offering ou (ICO). Pour que tout le monde comprenne, on parle ici d’un d’échange entre une entreprise et un particulier. La société va proposer de céder une partie de ses actifs (une participation, un droit d’usage…) contre des jetons numériques (en crypto-monnaie).

La tendance a le vent dans le dos. En 2017, plus de 4 milliards de dollars ont été levés via des ICO dans le monde. Ce montant n’atteignait péniblement que les 96 millions de dollars voilà deux ans. Une nette progression qui ne se fait pas sans casse. De nouvelles arnaques ont émergé dans ce même courant.

En mars 2018, une société spécialisée dans ce domaine basée au Vietnam a défrayé la chronique. En lançant une ICO, Modern Tech a recueilli 660 millions de dollars. Quelques jours seulement après cette opération, les dirigeants de la start-up ont disparu laissant 32 000 investisseurs sans aucune nouvelle, ni contrepartie… Depuis le début de cette arnaque, le régulateur enquête. Mais il sera compliqué de récupérer les fonds investis.

Repérer les fausses bonnes affaires

La principale qualité d’une société qui s’ouvre aux jetons numériques est de faire montre de transparence. Un projet d’ICO devra être suffisamment documenté sur son site Web et apporter les garanties nécessaires à sa réussite. Des documentations quant à la stratégie de la société ou l’utilisation des fonds collectés devront ainsi être renseignés.

Dans cette même veine, la présence d’un ou plusieurs livres blancs a vocation à rassurer les potentiels investisseurs quant à la robustesse du projet. Ce document reprend l’ensemble des éléments techniques relatifs à l’ICO mais également la composition de la société, son capital, sa mission…

Enfin, la mise en ligne d’une feuille de route précise confortera les éventuels investisseurs. Une société qui détaille ses projets sur le long terme aura ainsi plus de chance d’apporter de la visibilité quant à ses volontés de croissance. Au contraire, une information parcellaire démontrant qu’un projet ne vise qu’à réaliser des gains sur le court terme devra repousser même les plus hardis.

Toujours est-il que le secteur manque encore d’une véritable régulation et de gardes-fous en matière de communication et transparence. Certains pays comme la France voient certes d’un bon œil l’évolution du secteur des crypto-monnaies alors que d’autres tentent de le cloisonner. Face à ces manques, il est donc important de se référer à des tiers de confiance tels que Chaineum, pour avancer sereinement dans ce type d’investissement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.