Justin-Lim

Black Friday 2020 : le parfait indicateur des tendances business

© Justin Lim

Aux États-Unis, les observateurs sont formels :  en 2020, le Black Friday n’a ressemblé à aucun autre, et il préfigure les grandes tendances de la consommation. 

Comme tous les vendredis, la rédaction de L'ADN vous ouvre ses portes pour TENDANCE, l'émission.

L'objectif ? Revenir, en direct, de 12h à 12h30, sur une tendance remarquable. 

Les 5 infos du Black Friday 2020

Le 4 décembre, il était question du Black Friday. Pourquoi ce choix ? Parce que les observateurs sont formels. Cette édition 2020 augure des grandes transformations qui s'opèrent sur le marché du commerce.

Ci dessous, les 5 principaux points que nous abordons dans l'émission. Ceux qui préfèrent nous entendre peuvent lancer le replay ci-dessous.

Le Black Friday n'a pas eu lieu

Si l'on en croit les images, le Black Friday aux USA n'a pas eu lieu, ou en tout cas il ne ressemble à aucune de ses éditions précédentes. Cette année, ni queues compactes et agitées aux portes des magasins ni bousculades, les allées des magasins sont restées désertes...

Un chiffre d'affaires en ligne record

Pourtant, la croissance du CA généré par le Black Friday affiche une confortable croissance de 20% en ligne. Car les consommateurs américains n'ont pas renoncé aux promos du vendredi noir, et ils sont allés massivement en ligne pour faire leurs achats.

L'impact sur le commerce physique

Selon les observateurs, cette croissance du e-commerce au détriment du commerce physique est en partie due aux mesures de confinement, mais s'inscrit dans une bascule qui s'opèrera sur le long terme. Il y aura un avant et un après le Black Friday 2020 car les enseignes sont en train de changer leurs modèles en profondeur : elles ferment leurs magasins dans les villes, et ouvrent des entrepôts qui fleurissent à la périphérie, les acteurs développent tous leurs services de livraison...

Quid de la France ?

En France, l'événement arrive dans un climat de tensions. Professionnels comme particuliers veulent défendre leurs commerces de proximité, ne veulent pas souscrire à l'amazonisation des modèles.

La pandémie a mis en évidence un retard numérique

Force est de constater que la crise a souligné le terrible retard pris dans la digitalisation des points de vente. Mais on voit émerger des initiatives qui proposent de nouvelles solutions aux marques pour que les boutiques puissent devenir réellement hybrides : totalement physiques, parfaitement online. Il était temps ?

Pour regarder le replay, c'est par là, et pour vous inscrire aux prochains rendez-vous, c'est par ici !

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

premium2